La Yubarta ou Ballena Jorobada (Jubarte ou Baleine à Bosse)

Un énorme mammifère marin qui vient souvent en République Dominicaine

La Jubarte (Yubarta) est plus connue sous le nom de Baleine à Bosse (Ballena Jorobada) car elle courbe son dos avant de se submerger. Son nom scientifique est Megaptera Novaeangliae.

Description

Cette célèbre baleine est très robuste. Elle possède des nageoires pectorales très longues, qui peuvent mesurer un tiers du total de leur corps.

Les femelles sont plus corpulentes que les mâles, puisqu’elles mesurent jusqu’à 19 m de long, contre 15,2 pour ces derniers. Le poids maximal enregistré est de 65 tonnes. Des rainures peuvent être observées sous les nageoires.

La Jubarte possède de grosses verrues sur les nageoires et la mâchoire.

La nageoire dorsale diffère en taille et en forme selon les individus. Sa partie interne possède des couleurs différentes selon les animaux, ce qui permet de les identifier.
La Baleine à bosse est généralement noire sur le dos et tachetée sur son ventre blanc.
Des zones blanches sont également observées sur le menton et les parties intérieures des nageoires pectorales et dorsales.

Alimentation

La Ballena Jorobada s’alimente exclusivement l’été et vit de ses réserves de graisse durant l’hiver. C’est un prédateur actif qui chasse le Krill et des bancs de petits poissons comme le hareng, que ce soit par attaque directe ou en frappant l’eau avec ses nageoires pour les étourdir.

La technique de pêche la plus originale de la yubarta est le filet de bulles. Plusieurs baleines forment un groupe qui entoure le banc par le dessous. Elles expulsent alors de l’air et forment un filet de bulles qu’elles resserrent peu à peu autour du banc, le forçant ainsi à rejoindre la superficie.

Ce rideau de bulles cache visuellement les Jubartes de leurs proies: elles remontent alors avec la gueule grande ouverte jusqu’à émerger partiellement de l’eau et avalant des milliers de poissons d’un seul coup.

C’est une espèce en danger d’extinction

Habitat

La Megaptera Novaeangliae habite les zones côtières, et réalise des migrations au printemps depuis les tropiques vers les régions de l’arctique et de l’antarctique.

Depuis le mois de Janvier et jusqu’à Mars, les Baleines à Bosse visitent la Baie de Samaná, au nord-est de la République Dominicaine.

Une espèce en danger d’extinction

Les Jubartes ont été chassées en grand nombre. Entre 1900 et 1940, plus de 100.000 baleines ont été tuées, rien que dans l’hémisphère sud, puisque les populations du Nord avaient quasiment disparu. En 1966, l’espèce est placée sous protection et il depuis lors est interdit de la chasser.
Les baleines à bosse sont actuellement menacées par la prise accidentelle dans des filets de pêche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 1 =