Les journalistes de la République dominicaine appellent à soutenir la paix à Cuba

L’Union dominicaine des journalistes pour la paix, Inc. (UDPP), a appelé aujourd’hui le peuple latino-américain à mobiliser toutes ses forces en faveur de la paix à Cuba.

L’organisation a invité ceux qui souhaitent déposer une plainte auprès du gouvernement à le faire par les moyens civilisés du dialogue, avec la certitude absolue qu’ils seront entendus et écoutés, comme cela a toujours été le cas au cours de plus de 60 ans de Révolution.

Dans un communiqué auquel Prensa Latina a eu accès, l’UDPP affirme que l’impérialisme veut reproduire les actes de violence perpétrés à Cuba dans les années 1990, lorsqu’il a conçu des attaques terroristes contre des hôtels et des centres touristiques dans le but, comme aujourd’hui, de créer des troubles pour diviser le pays.

Mais la dignité du peuple de l’île des Caraïbes se mesure à sa volonté de fer de résister aux attaques impitoyables de l’empire américain cruel et sans cœur, ajoute le message.

Le peuple cubain, paradigme exalté de la bravoure, de la résistance et de l’honneur, a subi les attaques de l’empire depuis les premiers jours de la naissance de Cuba, si ce n’est avant », a ajouté l’UDPP.

Il a également soutenu que le gouvernement américain n’a pas réussi et ne réussira pas à soumettre les fils et les filles de la patrie de Martí (José Martí). Les « manifestations » qui ont eu lieu la semaine dernière dans différentes parties du pays ont cherché à créer l’idée fausse d’une rébellion contre les autorités et de la fin prochaine du socialisme à Cuba.

Ce stratagème, a-t-il souligné, mal orchestré depuis le cœur de l’exil à Miami, sous la tutelle du plus méprisable des habitants de l’Amérique, Luis Almagro et l’OEA, ainsi qu’une pléthore de contumaces retranchés dans le gouvernement américain, a échoué et échouera toujours.

Il a également souligné que le gouvernement du président Miguel Díaz-Canel, avec son peuple héroïque, le général d’armée Raúl Castro, la mémoire infinie de l’immortel Fidel et le soutien de tout le peuple latino-américain, saura maintenir les acquis qui ont coûté tant de sang et de douleur, en raison de la cruauté impitoyable de l’impérialisme.

Enfin, les Journalistes pour la Paix ont déclaré que Cuba n’est pas seule et ne sera jamais seule, tous les hommes et femmes honnêtes de la planète crient pour qu’on les laisse tranquilles.

Seuls les Cubains doivent résoudre leurs difficultés dans l’esprit de la Grande Révolution d’Amérique. áViva Cuba Libre ! A bas l’impérialisme corrompu et immoral qui cherche à détruire la dignité de nos frères et sœurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × un =