La RD et la Jamaïque scellent une alliance pour stimuler le tourisme de croisière

Le directeur de l’Autorité portuaire dominicaine (Apordom), Jean Luis Rodríguez, a signé un protocole d’accord avec son homologue Gordon Shirley, de Kingston, en Jamaïque, dans le but de renforcer l’institution dirigeante du système portuaire.

Jean Luis Rodriguez, directeur d’Apordom, a souligné que cette signature représente un grand pas en avant pour le développement portuaire dans les deux pays, avec de grandes possibilités d’adopter les meilleures pratiques, de réaliser des programmes de formation et des processus liés à la santé, à la sécurité, à l’efficacité et à la qualité des opérations maritimes et de développer d’importants projets entre les deux nations.

Pour sa part, le président-directeur général de l’autorité portuaire de la Jamaïque, Gordon Shirley, s’est réjoui de la signature de ce protocole d’accord, qui représente une avancée significative dans le renforcement des liaisons maritimes entre les deux pays.

Dans l’accord, les deux entités s’engagent à échanger librement et sous réserve des lois applicables des informations relatives à l’industrie du fret et des croisières dans chaque port, des informations statistiques historiques relatives à chaque administration, des projets de développement de l’infrastructure portuaire et des études de marché générales visant à accroître le trafic de croisières et de fret dans les ports.
De même, les processus internes liés à l’HSEQ (santé, sécurité, sûreté, efficacité et qualité) et aux opérations maritimes. De même, il s’agit d’évaluer la possibilité de créer, avec d’autres ports ou d’autres destinations de la région, un plan d’itinéraire commun à proposer aux compagnies de croisière pour une éventuelle mise en œuvre.

Le pacte prévoit la possibilité de mettre en place les moyens techniques et financiers, par le biais de joint-ventures ou d’autres accords commerciaux, pour promouvoir le trafic portuaire et les activités envisagées dans le document. En outre, les différentes possibilités d’offrir des services portuaires, tels que le remorquage, le pilotage, l’amarrage et les services d’inspection de sécurité portuaire, seront explorées.

Selon la signature, les fonctionnaires travailleront à la formation de groupes de travail techniques pour échanger des visites éducatives et agir en tant qu’ambassadeurs de bonne volonté entre eux, par le biais de leur promotion normale, renforcer les relations et les avantages de faire des affaires dans leurs ports maritimes ; ils participeront conjointement à des conventions et des événements importants pour construire des relations de coopération et développer des alliances bilatérales productives.

Par le biais de l’accord mutuel, les deux autorités peuvent développer d’autres domaines de coopération et de partenariat dans le cadre du pacte international de coopération mutuelle, partager des informations, sous réserve de l’autorisation et de l’engagement des tiers concernés, concernant des améliorations ou des mises à niveau visant à répondre à une demande accrue ou à améliorer les services offerts aux clients.

Dans cet ordre, ils partageront des informations sur les programmes de formation et mettront au point des séminaires et des activités de formation conjoints pour leurs échanges, selon le CNR.

Aux fins de cette alliance, qui est valable pour deux ans à compter de la date de signature, les parties ont invoqué les lois de la République dominicaine et de la Jamaïque comme étant applicables.

Après la signature de l’accord, le directeur d’Apordom, Jean Luis Rodriguez, l’ambassadeur de la République dominicaine en Jamaïque, Angie Shakira Martinez, et une délégation ont visité les installations du port franc de Kingston, du port de croisière de Falmouth et du port de Montego Bay pour voir de leurs propres yeux leurs opérations, leurs meilleures pratiques et leurs liens de collaboration portuaire.

La délégation dominicaine a également participé à diverses activités pour souligner ses efforts visant à consolider la République dominicaine en tant que plaque tournante des croisières, comme la réunion des membres platine de l’Association des croisières Floride-Caraïbes.

Au cours de cet événement, l’autorité portuaire dominicaine a rencontré des dirigeants de Royal Caribbean International et de Disney Cruise Line, présentant l’énorme potentiel offert par les ports dominicains aux croisiéristes du monde entier.

Source :Arecoa.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 − 11 =

Verified by MonsterInsights