Abinader nomme une commission pour faire de Cuevas del Pomier la capitale préhistorique du pays

Le président de la République, Luis Abinader, a créé une commission technico-scientifique chargée de diriger les travaux de recherche qui permettront de reconnaître les Cuevas de Borbón ou réserve anthropologique de Pomier, située à San Cristóbal, comme la capitale préhistorique de la République dominicaine.

Par le décret 705-21, publié lundi, le président a nommé plusieurs ministres pour le développement de ces enquêtes, qui seront dirigées par le ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, avec le ministre du Tourisme et le ministre de la Culture.

La commission a été créée dans le but de valoriser la faune et la flore que les aborigènes utilisaient comme nourriture, ainsi que les espèces disparues dont les restes ont été retrouvés dans la zone des Cuevas de Borbón ou des Cuevas del Pomier.

Cette réserve possède des pétroglyphes et des pictogrammes qui devront être valorisés, en plus de l’investigation de la connexion de ceux-ci avec d’autres cultures mésoaméricaines.

La commission comprendra également Phil Lehman, de la Fondation DRSS (Société spéléologique de la République dominicaine) ; Manuel García Arévalo, de la Fondation García Arévalo ; Clenis Tavarez María, anthropologue du Museo del Hombre Dominicano et Juan Almonte, paléontologue du Museo de Historia Natural.

Grottes

Les grottes de Borbón ou Pomier, situées dans la section de Borbón de la province de San Cristóbal, comptent plus de 6 000 peintures préhistoriques et environ 500 gravures rupestres.

Outre son potentiel touristique, la réserve anthropologique des Cuevas de Borbón o del Pomier constitue un patrimoine archéologique et anthropologique, d’où son grand intérêt pour l’étude des groupes amérindiens qui ont habité les îles des Caraïbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × un =