Daniel Santacruz présente le documentaire « Larimar, la pierre bleue »

L’artiste dominicain Daniel Santacruz a présenté son documentaire, « Larimar, la pierre bleue », dans le but de faire connaître l’importance, la valeur et l’histoire de cette pierre unique au monde, une pierre précieuse que l’on ne trouve qu’en République dominicaine, plus précisément à Barahona.

Après avoir sorti son septième album « Larimar » en 2020, l’auteur-compositeur-interprète lauréat d’un Grammy latin, qui a toujours été amoureux de la pierre bleue, se lance dans ce nouveau projet. Dans le documentaire, Daniel visite la Sierra de Bahoruco, entre dans la mine, parle aux mineurs, rencontre des artisans, interroge des designers, des professionnels du commerce et des connaisseurs de l’histoire et de la production de notre belle pierre, créant ainsi un documentaire de 27 minutes, produit par Santacruz lui-même et réalisé par Luis Gómez.

« C’est un projet très spécial pour moi. J’ai toujours ressenti une très forte attirance pour le Larimar. Je pense que tout est lié. J’ai d’abord écrit une chanson inspirée par la pierre, puis j’ai donné son nom à un album et lorsque j’ai vu que de nombreuses personnes me demandaient et voulaient en savoir plus sur la pierre, j’ai décidé de réaliser ce documentaire », a déclaré l’artiste.

Le documentaire « Larimar, la piedra azul », présenté en avant-première lors d’un événement exclusif au Caribbean Cinemas du Downtown Center, sponsorisé par Altice, est disponible depuis le 23 novembre sur la chaîne YouTube officielle de l’artiste, @DanielSantacruzMusic.

Il est à noter que le chanteur a profité de l’occasion pour sortir la version Deluxe de l’album « Larimar », qui comporte des versions spéciales de chansons telles que « Santo remedio (Afro Mix) », « Bésame siempre » en version Bachata, une collaboration avec son frère Manny Cruz dans la chanson « Bajo la lluvia », et la bachata inédite « Te encontré ».

Daniel Santacruz a réussi à mener une carrière musicale cohérente à l’échelle internationale, en emmenant la bachata, le merengue et d’autres rythmes dans des pays qui l’ont adopté et qui ont fait de lui l’un des chanteurs préférés de la musique tropicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 1 =