Caprache, une expérience pour toute la famille

Rancho Caprache est un projet qui a débuté en 2016 avec l’élevage de chèvres et qui est situé à Hatillo, dans l’Azua. Son objectif principal était de sauver la génétique laitière, mais au fil du temps, il est devenu une attraction pour le tourisme en République dominicaine, où les enfants et leurs parents, lors d’une visite guidée, peuvent avoir un contact direct avec ces animaux.

L’expérience est très enrichissante pour les jeunes et les moins jeunes. Ils peuvent y nourrir les petites chèvres, qui sont nourries au lait au biberon, et découvrir le processus d’élevage de ces animaux.

Respirer de l’air frais et avoir un contact direct avec la nature font partie de l’attrait touristique. Au ranch, ils transforment le lait et fabriquent des fromages de chèvre de différentes variétés, dont la feta, le fromage blanc, le chevre et le fromage frais, ainsi que de la dulce de leche.

Rancho Caprache a un système d’élevage en stabulation, où les chèvres sont enceintes pendant cinq mois et après la mise bas, les chevreaux restent avec la mère pendant les cinq premiers jours, puis vont dans un endroit où ils sont nourris avec du lait en poudre.

Daniel Costache et sa femme, Nieves Segura, sont propriétaires de Caprache depuis quatre ans et cherchent à changer la façon dont les gens connaissent les chèvres.

M. Costache, de nationalité roumaine, a apporté l’idée du projet, car il possédait dans son pays une exploitation de moutons laitiers. Il est la troisième génération de maîtres fromagers, avec son père et son grand-père. Il avait déjà la pratique et quelle meilleure chose à faire dans le pays où il a décidé de vivre que de faire la même chose que dans son propre pays.

Ils ont commencé le projet avec un total de 45 chèvres qu’ils ont recherchées dans différentes régions du pays. Aujourd’hui, ils ont plus de 180 chèvres et produisent entre 1,5 et 1,8 litre de lait par jour en deux traites, une le matin et une le soir.

Dans cette belle ferme productive, les chèvres vivent dans un environnement contrôlé, où l’accent est mis sur l’hygiène et le contrôle sanitaire. Aux côtés des chèvres, on trouve les races alpines françaises, la seule chèvre qui a les oreilles dressées et qui peut avoir un certain nombre de couleurs et de combinaisons qui lui donnent sa distinction.

Grâce à la combinaison de ces races, le lait est fabriqué d’une manière différente et spéciale, ce qui donne au fromage une excellente saveur et une texture très agréable.

L’espace touristique ouvre dès 9h30 du matin et le grand public peut profiter gratuitement de ce lieu en faisant une réservation via leur page Instagram Capracherd.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × un =