La diversité du Sud attend les visiteurs pendant les vacances de Pâques

Après deux années de restrictions dues à la propagation du virus mortel covid-19, la Semaine Sainte 2022 aura à nouveau les caractéristiques des années précédentes, de sorte qu’en cette ouverture totale des activités récréatives, la région sud du pays a une diversité d’attractions naturelles à offrir aux visiteurs.

De San Cristóbal à Pedernales, le catalogue d’écosystèmes va des plages aux chutes d’eau, en passant par les forêts, les grottes et les randonnées pour les amateurs de tourisme de montagne.

San Cristóbal offre de nombreuses possibilités : le parc écologique de Nigua ; la vallée de Dieu, située dans le parc national Montaña La Humeadora, entre les municipalités de Los Cacaos et Villa Altagracia ; la réserve anthropologique Cuevas del Pomier, un groupe de 55 grottes qui conservent des peintures rupestres ; la sucrerie coloniale Diego Caballero, située à Nigua ; et pour ceux qui préfèrent se baigner dans la mer, rien de plus attrayant que la plage de Palenque.

Dans la province de Peravia se trouvent les dunes de Baní, un paysage désertique spectaculaire, les plages de Punta Salina, Las Salinas et Nizao, et la cascade de Las Yayas, pour ceux qui préfèrent les randonnées culminant dans un bain d’eau douce froide.

San José de Ocoa, province située au cœur de la cordillère centrale, offre aux visiteurs un véritable parcours d’écotourisme. Parmi ses attraits, citons la rivière Nizao et sa chaîne de stations thermales, ainsi que plusieurs sentiers agrotouristiques tels que Los Martínez, la route du café à Arroyo Prieto, Maoma et la route Tesoro de Guayacán.

À Azua, plus de 80 kilomètres de littoral s’étendent le long des plages de Monte Río, Las Caobitas, Caracoles, Palmar de Ocoa, Caney, La Uvita et Los Negros.

Cette province compte six zones protégées : la réserve forestière de Loma 20, la réserve forestière de Barreno, le parc national Francisco Alberto Caamaño Deñó, la réserve forestière de Hatillo, le refuge de faune sauvage Manglares de Puerto Viejo, ainsi que le parc national Sierra Martín García.

Barahona et Pedernales

La côte caraïbe, sur le long tronçon entre Barahona et Pedernales, offre une variété d’options aux visiteurs.

Barahona possède les plages bien connues de Los Patos, San Rafael (où la rivière du même nom se jette dans la mer), El Quemaito, La Saladilla et La Ciénaga. Mais dans cette localité, il n’y a pas que le sable et la mer. Dans les hauteurs montagneuses se trouvent des lieux d’une beauté spectaculaire comme Polo, ou El Cachote, une forêt vierge de nuages, avec des températures basses, et une flore d’une beauté extraordinaire.

À Pedernales, le lieu le plus emblématique est la Bahía de las Águilas, une zone protégée dont la mer bleu turquoise éblouit tous ceux qui plongent dans ses eaux chaudes.

Les autres attractions de la province sont El Hoyo de Pelempito, situé dans la Sierra de Baoruco, une vaste zone montagneuse qui est également une zone protégée pour l’importance de sa flore et de sa faune, ainsi que la Laguna de Oviedo et le parc Jaragua.

Les contrastes à Bahoruco

Cette province regorge de contrastes qui méritent d’être vus et appréciés, du lac Enriquillo, un plan d’eau de 300 kilomètres carrés, au monument naturel Balneario Las Marías, en passant par les routes du café et du vin, ou Las Caritas, un lieu niché sur le flanc d’une montagne qui conserve les vestiges de l’art rupestre précolombien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × cinq =