Le ministère de l’énergie et des mines et la Banque mondiale organisent un atelier

Le ministère de l’Énergie et des Mines (MEM), en coordination avec la Banque mondiale (BM), a organisé l’atelier « Gestion de l’énergie dans les institutions publiques », dans le but d’impliquer les institutions participantes dans les activités préparatoires du projet d’efficacité énergétique et de toits solaires en République dominicaine.

Dans ses remarques introductives, le ministre Antonio Almonte a favorisé les mesures mises en œuvre par le gouvernement actuel, axées sur l’utilisation et la consommation responsables de l’énergie dans les institutions gouvernementales, contenues dans le décret 158-23, qui déclare comme une priorité nationale élevée la mise en œuvre d’une politique d’économie d’énergie et d’efficacité dans tous les organes de l’administration publique, qui relèvent du pouvoir exécutif.

À cet égard, le fonctionnaire a souligné que les entités publiques sont celles qui doivent assurer une utilisation raisonnable de l’électricité, afin de réduire la demande et la consommation d’énergie dans le pays, en mettant en œuvre des mesures d’économie et de consommation efficace.

M. Almonte a également déclaré que l’État avait des possibilités d’amélioration en termes de distribution, de gaspillage et de consommation d’énergie, et que les politiques de réduction et d’utilisation efficace de l’énergie n’avaient été promues que tardivement par les principaux membres des différentes agences gouvernementales.

Il a soutenu qu’une autre difficulté a été le manque de gestionnaires et de spécialistes de l’efficacité énergétique au sein des organismes publics. Il a jugé pertinent de créer les conditions pour convaincre les institutions qui ne sont pas encore impliquées dans cette initiative, qui contribue au bien-être et au développement économique du pays.

Le responsable du MEM a informé qu’un projet de loi pour l’harmonisation du secteur de l’électricité est actuellement devant le Congrès national, qui comprend des propositions pour le réajustement du cadre réglementaire et légal du système électrique dominicain, orienté vers la réalité d’aujourd’hui 2023.

L’atelier était destiné aux représentants techniques de 22 institutions publiques, qui pourront participer au projet dont les composantes sont : l’efficacité énergétique, les toits solaires et l’assistance technique, y compris le renforcement des capacités.

Le panel était composé de Rafael Gómez, vice-ministre de l’énergie, Alfonso Rodríguez, vice-ministre des économies d’énergie et de l’efficacité énergétique, qui a joué le rôle de modérateur pendant ce panel, Aníbal Mejía, directeur de l’énergie, et Andrea Heinz, consultant de la Banque mondiale.

Source: presidencia.gov.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + quatre =

Verified by MonsterInsights