L’industrie hôtelière de Saint-Domingue se développe : 1 000 nouvelles chambres seront ajoutées d’ici 2024

Yudit García, présidente de l’Association hôtelière de Saint-Domingue (AHSD), a souligné que la croissance naturelle des villes s’accompagne d’un développement parallèle des destinations touristiques, raison pour laquelle elle a réitéré qu’entre 900 et 1 000 nouvelles chambres d’hôtel ont été ajoutées en 2024.

« Nous avons environ 5 000 chambres d’hôtel enregistrées entre les marques nationales et internationales, sans compter les hôtels indépendants, de sorte que cette croissance du parc hôtelier est cruciale pour le développement de la ville », a-t-il ajouté.

Il a indiqué qu’à Saint-Domingue, la croissance mentionnée a été orientée vers le nord de la ville, bien que la mer reste une attraction essentielle pour les touristes, mais le développement de l’infrastructure, des routes, des autoroutes, et la croissance des entreprises et de l’immobilier ont complété l’attraction, ce qui fait que beaucoup préfèrent passer la nuit dans la ville.

« En fin de compte, les hôtels ont besoin de gens pour passer la nuit, pour venir dormir. Quelles sont les raisons qui vous poussent à passer la nuit dans une ville ? Vous pouvez avoir des intérêts multiples : culturels, gastronomiques, économiques. D’une manière ou d’une autre, la croissance du secteur des entreprises bat son plein dans ces nouvelles zones financières », a-t-il déclaré.

M. García, qui est également directeur général de l’hôtel JW Marriott de Saint-Domingue, affirme que, à l’instar du boom hôtelier sur le Malecón dans les années 1980 et 1990, on assiste aujourd’hui à une nouvelle vague de croissance.

« Je suis le porte-drapeau de Saint-Domingue. Outre le fait d’être la première ville d’Amérique et toute la richesse culturelle qu’elle offre, Saint-Domingue a développé son offre au cours des dernières décennies. Pendant plusieurs années consécutives, nous avons reçu des prix qui nous reconnaissent comme la capitale gastronomique des Caraïbes et de l’Amérique latine, et c’est un drapeau que nous portons », a-t-elle déclaré.

La directrice a rappelé qu’une étude de l’AHSD révèle que plus de 40 % du tourisme dans la ville est lié au secteur des entreprises, contrairement à d’autres destinations touristiques du pays, selon le Diario Libre.

« Cela ne signifie pas que nous n’avons pas la possibilité de continuer à maximiser le tourisme de loisirs, mais il y a une réalité : le tourisme d’affaires est le fer de lance qui continuera à maximiser la destination de Saint-Domingue. Nous devons continuer à renforcer le tourisme d’exposition et de congrès, et poursuivre dans cette voie », a-t-il déclaré.

Il a souligné l’importance de la collaboration entre les secteurs public et privé dans le développement du tourisme dans la ville, tout en mettant en avant les efforts conjoints pour attirer les touristes des marchés clés « et la confiance qu’une économie stable génère chez les investisseurs ».

Il a expliqué que la stabilité économique et sociale se traduit par la confiance, l’investissement et la création d’emplois, ce qui a un impact positif sur le produit intérieur brut et stimule l’économie.

Parmi les mesures contribuant au développement du tourisme à Saint-Domingue, M. García a souligné l’annonce faite par le ministre du tourisme, David Collado, concernant la construction d’un centre de conventions moderne dans le polygone central.

« Cela permettra d’attirer le marché des événements, des congrès et des conventions, ce qui nous positionnera comme une capitale capable de rivaliser avec des destinations et des villes comme Mexico, Bogota et Carthagène, qui disposent déjà de leurs centres de conventions », a-t-il expliqué.

Source: Arecoa.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − neuf =

Verified by MonsterInsights