Coldplay : Chris Martin surprend la République dominicaine en chantant « Bachata Rosa »

Ce mardi 22 mars, le méga-band britannique Coldplay s’est produit en République dominicaine dans le cadre de sa tournée « Music of the Spheres ». Le chanteur Chris Martin a surpris le public en chantant le célèbre hymne « Bachata Rosa » de Juan Luis Guerra, emmenant le public dans la stratosphère au stade olympique Félix Sánchez.

Ce n’est pas la première fois que le talentueux chanteur offre à son public une chanson en espagnol, « De Música Ligera » du légendaire groupe argentin Soda Stereo étant l’une des chansons les plus célèbres de cette partie du continent.

Une scène colorée avec des projections, des lumières laser, des effets pyrotechniques, des fusées éclairantes et des confettis a fourni au public des stimuli sans fin, parallèlement à la performance de Chris Martin et de son groupe, qui ont donné le coup d’envoi du concert avec la chanson titre de la tournée, pleine de messages en faveur de la protection de l’environnement.

Le stade olympique de la capitale dominicaine était un petit univers plein d’étoiles, suggéré par les bracelets LED portés par le public, qui changeaient de couleur au rythme des tubes de différentes époques du groupe, comme « Viva la vida », « Higher Power », « Yelow » et « Clocks ».

Martin a sué, aussi dévoué au public que le public l’était à lui. Si le chanteur demandait aux spectateurs de lever les mains, ils les levaient, s’il leur demandait de sauter, ils sautaient, et s’il leur demandait d’abandonner leurs téléphones portables pendant au moins une chanson, le public les rangeait docilement.

Il a également fait l’effort de s’adresser à la foule en espagnol jusqu’à ce que le groupe quitte la scène, moment où le public, scandant le oh, oh, oh, oh le plus joué de l’histoire (« Viva la vida »), a fait réapparaître le groupe pour faire plaisir aux fans avec plusieurs rappels, mais pas à l’endroit attendu.

En gardant un œil sur la scène principale et la structure satellite reliée à celle-ci par un podium que Martin déplace plus qu’un mannequin à la Fashion Week, le public a mis un certain temps à réaliser que le frontman du groupe se trouvait à un autre endroit inattendu.

Dans une troisième petite structure, et après avoir demandé (cette fois en anglais) au public d’envoyer son énergie à un monde qui traverse une période difficile, il a surpris le public avec quelques couplets de la « Bachata rosa » de Juan Luis Guerra, qu’il a interprétés accompagné uniquement d’une guitare acoustique.

La chanson « Biutyful », interprétée en duo avec une marionnette, a mis fin (cette fois) à deux heures d’énergie positive et à quelques moments martiens, dans ce qui était le premier spectacle de Coldplay en République dominicaine.

Il s’agissait également de leur premier concert « neutre en carbone » dans les Caraïbes, le groupe ayant demandé aux organisateurs de recycler tout plastique, carton ou autre déchet généré par leur prestation.

En effet, le groupe fait tout son possible pour minimiser les émissions polluantes lors de cette tournée, qui a débuté le 18 mars au Costa Rica et qui le mènera au Mexique, aux États-Unis, en Allemagne, en Pologne, en France, en Belgique, en Écosse, en Angleterre et au Brésil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × cinq =