« Kooza », un défi aux capacités physiques des artistes du Cirque Du Soleil

Lorsqu’on parle d’un spectacle du Cirque Du Soleil, des adjectifs tels que « grandiloquent », « magique », « impressionnant », ne sont pas en mesure de définir ce que vivent ceux qui ont l’occasion d’y assister.

En effet, les capacités physiques des artistes qui font partie de « Kooza », de cette troupe de cirque basée au Canada, montrent des aptitudes tout simplement extraordinaires.

Ce spectacle a commencé sa série de représentations ce week-end sous sa tente à Punta Cana, dans l’est de la République dominicaine, et se poursuivra jusqu’au 10 avril, avec des représentations du vendredi au dimanche.

Le spectacle commence avec le personnage appelé l’Innocent, qui essaie de faire voler un cerf-volant, sans y parvenir, comme s’il cherchait l’illusion, la magie que la vie devrait avoir, quelque chose qu’avec le miracle de ce spectacle, il pourra réaliser.

Les numéros de cirque traditionnels, tels que les funambules, les clowns et les jongleurs, sont portés à un autre niveau dans ce spectacle, atteignant des extrêmes d’habileté qui surprendront le spectateur le plus exigeant.

Outre les aptitudes physiques, il y avait aussi de la créativité dans la création des artefacts sur lesquels les acrobaties étaient exécutées, des œuvres d’ingénierie exceptionnelles.

Bien que chacun des numéros ait eu ses moments forts, les acrobates exécutant les manœuvres sur une pièce rotative ont été le moment le plus extrême.

Grâce à une maîtrise totale de la physique, le grand artefact a été déplacé par les artistes eux-mêmes, qui ont effectué des manœuvres à couper le souffle pour le public, qui a applaudi chaque moment de « Kooza ».

Le spectacle était également agrémenté de la musique en direct d’un groupe d’instrumentistes et d’une chanteuse, capables d’ajouter de l’émotion aux moments vécus par les artistes du cirque.

Cette production, mise en scène par David Shiner, a été créée le 19 avril 2007 à Montréal, au Canada. Le spectacle, qui a été apprécié par environ 7,5 millions de personnes, explore les thèmes de la solitude et du sacré en réunissant deux traditions du cirque : les performances acrobatiques et l’art du clown.

Avec 50 artistes au sol, Kooza propose un mélange coloré de l’humour le plus burlesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux × 4 =