ANJE souligne le rôle du tourisme dans la relance économique

L’Association nationale des jeunes entrepreneurs (ANJE) a organisé la réunion « Pourquoi tout le monde vient en RD : les coulisses », dans le but de mettre en lumière les secteurs économiques qui génèrent des recettes en devises en République dominicaine, en l’occurrence le tourisme.

Le panel, organisé par la commission économie et énergie de l’ANJE, était animé par Jacqueline Mora, vice-ministre technique du ministère du tourisme, Juan Manuel Martín de Oliva, vice-président du secteur tourisme de Banco Popular, et Rafael Blanco, président d’Asonahores.

« Si nous parlons du tourisme, nous parlons de l’un des principaux moteurs de l’économie dominicaine, qui a démontré sa résilience face à la pandémie de COVID-19, étant un promoteur de la reprise économique. Au-delà d’un espace de dialogue exclusif, cette rencontre vise à promouvoir la génération d’initiatives, de propositions et d’alliances qui conduisent à la consolidation d’un climat d’affaires compétitif pour le moyen et le long terme de cet important secteur », a déclaré Luis Manuel Pellerano, président de l’ANJE.

Lors de son discours, M. Mora a souligné la diversité du tourisme dominicain et la stratégie de relance. « Nous ne sommes pas seulement un tourisme de soleil et de plage. La première étape de la stratégie du ministère consistait à relancer le tourisme et à remettre la RD sur le devant de la scène internationale, ce qui a été fait et peut être fait. Ce processus s’accompagne du début des travaux d’infrastructure dans tous les centres touristiques pour renforcer l’offre culturelle, gastronomique, événementielle, sportive, entre autres », a-t-il déclaré.

En outre, il a déclaré que la stratégie est basée sur les quatre piliers de la transparence que le ministère du tourisme a définis comme étant la collaboration, l’intelligence, la qualité et l’efficacité, ce qui poursuit la transformation du ministère en une entité qui fonde ses décisions sur l’information. « Le ministère du tourisme est constamment au service des citoyens, il investit dans l’amélioration des services, innove pour les touristes et l’ensemble du secteur, et utilise ses ressources de la manière la plus efficace possible pour multiplier l’impact qu’il a eu historiquement.

Au cours du panel, Juan Manuel Martín de Oliva, vice-président du secteur tourisme de Banco Popular, a souligné que la présence d’hôteliers, d’entrepreneurs de toutes les industries liées au tourisme, de banques et du secteur public, dans un environnement de travail infatigable, a créé une synergie, démontrant l’extraordinaire climat d’investissement que connaît la République dominicaine.

« En tant que principal financeur de l’industrie du tourisme dans le pays, nous avons constaté ce dynamisme de première main et nous avons ressenti l’intérêt des investisseurs étrangers ».

Rafael Blanco Tejera, président d’Asonahores, a assuré que l’association continuera à soutenir les initiatives qui favorisent l’échange d’idées dans le but de contribuer au développement de l’industrie et de ses différentes chaînes de valeur.

« Nous maintiendrons les normes qui nous ont valu une reconnaissance mondiale pour assurer la présence de notre pays en tant que destination touristique, en parvenant à stimuler les opportunités d’investissement et l’expansion du secteur touristique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9 + sept =