Bank of America est optimiste quant au tourisme & l’économie

Bank of America se dit optimiste quant à la croissance du tourisme et de l’économie dominicaine.

L’entreprise américaine définit le tourisme comme la vedette de l’économie dominicaine.

La Bank of America Corporation a fait l’éloge de la croissance du tourisme en République dominicaine, indiquant qu’il a retrouvé ses niveaux pré-pandémiques, le plaçant comme la vedette de l’économie dominicaine.

Dans son rapport de surveillance économique de la République dominicaine, Bank of America a exprimé son optimisme quant à la croissance de l’économie dominicaine, indiquant qu’elle a progressé plus rapidement que prévu malgré la crise pétrolière.

Cette multinationale américaine de services bancaires et financiers, dont le siège se trouve à Charlotte, en Caroline du Nord, et qui est la deuxième holding bancaire des États-Unis en termes d’actifs, indique que le tourisme représente un tiers du produit intérieur brut de l’économie dominicaine, observé au premier semestre de l’année.

« Ils ont déjà retrouvé leur niveau pré-pandémique. Le gouvernement attend 8,4 millions de touristes non-résidents d’ici 2022 (vols et croisières compris), contre 5,3 millions en 2021. Cela représente 7 millions de vols et 1,4 milliard de croisières. D’ici 2023, ils s’attendent à ce que le nombre de touristes aériens et de croisiéristes passe à 7,7 millions et 1,7 million, respectivement », dit-il.

Le ministre du Tourisme, David Collado, passe une semaine à Charlotte, en Caroline du Nord, aux États-Unis, où il travaille avec d’importantes entreprises du secteur touristique, afin de conclure des alliances qui ont un impact sur notre proposition en tant que destinations.

Bank of AmericaLa stratégie mise en œuvre par la République dominicaine a porté ses fruits, plaçant le pays comme une référence internationale en matière de relance du tourisme et de partenariat public-privé pour dynamiser le secteur.

En mai, le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili, a remis à la République dominicaine, entre les mains du président Luis Abinader et du ministre du tourisme, David Collado, un prix pour avoir réalisé « la reprise la plus réussie de l’industrie », atteignant des « chiffres records » en matière d’arrivées de touristes, tout en maintenant le contrôle de la pandémie de covid-19.

« L’Organisation mondiale du tourisme et son secrétaire général, Zurab Pololikashvili, reconnaissent la République dominicaine comme le premier pays au monde pour la reprise du tourisme », peut-on lire dans la reconnaissance.

En juillet, le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a félicité la République dominicaine pour avoir enregistré un nombre record de visiteurs au cours du mois de juillet 2022.

Par le biais de son compte Twitter, Zurab Pololiskashvili a déclaré qu’avec l’étape franchie par la République dominicaine, celle-ci démontre une fois de plus sa résilience.

« Félicitations à la République dominicaine pour avoir montré que le tourisme peut relever de grands défis et continuer à se développer. Vos destinations ont accueilli un nombre record d’arrivées de visiteurs en juillet.

Cela signifie plus de revenus pour le développement et les opportunités ! » a déclaré le fonctionnaire sur les médias sociaux.

La République dominicaine continue de déployer des efforts pour consolider et dynamiser davantage son industrie touristique intérieure et extérieure. C’est pourquoi elle a lancé des projets novateurs tels qu’un nouveau programme de développement du tourisme en République dominicaine.

Le gouvernement a lancé au début du mois la plateforme « Tourisme dans tous les coins », une initiative promotionnelle visant à stimuler le tourisme local avec une approche basée sur la durabilité et l’inclusion.

Le lancement a été mené par le président de la République, Luis Abinader, et le ministre du tourisme, David Collado, après que cette institution ait réalisé une enquête sur toutes les attractions, la gastronomie et les expériences dans tout le pays.

À cet égard, ils ont recensé 184 zones protégées, 93 routes et sentiers et 165 stations thermales, dont les images seront promues par les médias numériques et les réseaux sociaux afin que les touristes locaux et internationaux puissent connaître les « trésors cachés » de la demi-île.

Selon le ministre du tourisme, David Collado, lors de sa récente visite à Samaná pour lancer les travaux de la promenade, tout semble indiquer que le mois d’août s’annonce très actif, puisqu’il pourrait se terminer par la visite de plus de 600 000 étrangers.

Il a déclaré que ce résultat est principalement dû au soutien du secteur privé, des hommes d’affaires, des commerçants, des banques et à l’économie de quelque 7 milliards de pesos en matière de promotion.

En savoir plus: ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un + dix-huit =