Conep souligne la contribution du Cibao à l’économie dominicaine

Celso Juan Marranzini s’est exprimé sur le sujet à Santiago lors d’un déjeuner célébrant l’anniversaire de Capex, au cours duquel la croissance dominicaine de la région nord a été analysée.

Si le District national, à Saint-Domingue, concentre une grande partie des activités économiques de la République dominicaine, les autres régions et provinces du pays sont un pilier du développement national. C’est ce qui ressort d’un déjeuner organisé par le Centre pour l’innovation et la formation professionnelle (Capex) à Santiago.

Au cours de cet événement, qui a réuni des entrepreneurs et des représentants d’entreprises de différents secteurs, le président du conseil d’administration du Capex, Miguel Lama, a souligné le dynamisme de la région.

« Dans le Nord, le dynamisme des entreprises et la création d’emplois sont en ébullition avec une proportion de 19,9% des entreprises et 14,2% de l’univers des employés formels », a-t-il déclaré.

À cet égard, le président du Conseil national de l’entreprise privée (Conep), Celso Juan Marranzini, a souligné la contribution des 14 provinces,  » avec Santiago en tête « , qui composent la région, affirmant qu’elle a été fondamentale pour le développement économique de la République Dominicaine. Il a expliqué qu’un tiers du produit intérieur brut (PIB) est généré dans la région et que, ces dernières années, elle a contribué à 41 % de sa croissance.

Partenariat

Selon M. Lama, le déjeuner d’affaires du Capex a pour mission, à travers la Conep et son expérience syndicale, « d’actualiser les stratégies d’influence de cette organisation, afin de forger la prospérité et le bien-être dans le présent et l’avenir national », a-t-il déclaré, tout en cherchant à connaître leur vision et la manière dont les entreprises de la région nord s’y intègrent. « C’est la clé pour avancer ensemble dans la stratégie de la nation », a-t-il ajouté.

Pour sa part, la directrice exécutive de Capex, Cayra Bencosme, a souligné qu’en tant que centre d’innovation et de formation professionnelle et gestionnaire de projets, elle cherche, à travers des événements tels que celui organisé entre les deux organisations, à forger une région plus prospère, plus juste et plus durable, guidée par des paramètres corrects et où les différents secteurs productifs du pays peuvent converger de manière responsable.

M. Marranzini a également profité de l’occasion pour souligner que, contrairement à d’autres pays de la région, la composition de l’économie dominicaine est diversifiée et que les liens entre les secteurs sont de plus en plus nombreux. « L’importance de l’initiative privée dans notre développement national est évidente », a-t-il déclaré.

En République dominicaine, selon l’exécutif, les entreprises contribuent à 85 % du PIB, réalisent 89 % des investissements, 100 % des exportations, génèrent 85 % des emplois, « et il va sans dire qu’elles paient 100 % des impôts », a-t-il déclaré.

En fait, il a affirmé que dans la plupart des secteurs de l’économie locale, cette contribution est évidente. Dans le cas de la région, il a cité les chiffres de la Banque centrale, qui montrent que, sur le total de l’activité nationale, « plus de 50 % de l’agriculture, 40 % de la construction, 88 % de l’exploitation minière, 50 % des zones franches, 38 % des industries, et avec la croissance des croisiéristes, elle représente déjà 34 % du tourisme ».

M. Lama a également profité de l’occasion pour souligner certains aspects de la région du Nord. « Pour ne citer que quelques domaines, dans les zones franches et l’agro-industrie, les chiffres parlent d’eux-mêmes, sur nos côtes, le tourisme augmente chaque jour, l’impact des envois de fonds, la connectivité routière et aérienne, marquent une nouvelle étape dans la croissance régionale », a-t-il déclaré.

Pour conclure l’événement, il a souligné l’importance de la collaboration entre les deux institutions. « Pour nous, la visite du Conep est très pertinente pour promouvoir les synergies nécessaires et positionner correctement les intérêts de l’entreprenariat dans notre région, conformément à la stratégie nationale des entreprises qui doit être coordonnée avec les entreprises et les institutions de développement de notre région », a ajouté M. Lama.

Source : Eldinero.com.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − 6 =

Verified by MonsterInsights