La BCRD met en circulation de nouveaux billets de 2 000 et 1 000 dollars.

Les bulletins ont été produits dans le cadre d’un mécanisme d’appel d’offres international, en conservant les codes de sécurité des billets précédents.

La Banque centrale de la République dominicaine (BCRD) a annoncé aujourd’hui que les nouveaux billets de 2 000 et 1 000 pesos, fabriqués en mai 2023, commenceront à circuler le 17 juin.

La production de ces billets a été commandée par le biais d’un appel d’offres international, avec l’ordre de maintenir les mêmes caractéristiques de sécurité que les billets actuellement en circulation, a déclaré la Banque centrale dans un communiqué.

Afin d’assurer une transition en douceur pour les citoyens et le commerce, l’autorité monétaire a décidé que les billets actuellement en circulation resteraient valables pour le paiement de toutes les obligations publiques et privées.

L’émission de ces billets est réalisée conformément aux dispositions des articles 228, 229 et 230 de la Constitution de la République dominicaine, ainsi que de l’article 25, paragraphes a) et c) de la loi monétaire et financière.

Ces réglementations garantissent que le processus d’émission et de mise en circulation des nouveaux billets est correctement contrôlé et supervisé.

Comment identifier les faux billets

La Banque centrale met en évidence neuf caractéristiques des mesures de sécurité, grâce auxquelles elle cherche à maintenir la protection contre la contrefaçon et la confiance du public dans la monnaie nationale.

Dans le cas des billets de banque, la Banque centrale inclut une série de codes de sécurité facilement identifiables :

  1. Année. Situé au bas de l’avers du billet, il identifie l’année au cours de laquelle sa production a été ordonnée.
  2. Filigrane. Image du patricien Juan Pablo Duarte, visible lorsque le billet est exposé à la lumière, accompagnée à droite de la valeur nominale « 1000 ou 2000 » à la verticale.
  3. Marquage pour les aveugles. Figure géométrique en haut-relief sur le bord du coin supérieur gauche.
  4. Image latente. Petites lignes inversées formant une gravure avec les initiales « BCRD ». Visible sous un certain angle, à l’aide de la lumière.
  5. Fil de sécurité. Fine bande passant du vert au bleu, qui a un effet de gouttelettes et donne l’impression d’un sable ondulant. Ce fil peut être combiné avec l’isotype de l’identité visuelle institutionnelle.
  6. Numérotation horizontale. Le numéro d’identification de chaque billet, situé dans la partie supérieure gauche. C’est le même que celui de la numérotation verticale.
  7. Numérotation verticale. Numéro d’identification de chaque billet, situé dans la partie droite. Cette numérotation est identique à la numérotation horizontale.
  8. Micro-impressions. Inscriptions en très petites lettres qui, à première vue, ressemblent à une ligne complète, mais qui peuvent être vues à l’aide d’une loupe ou d’une lentille grossissante.
  9. Isotope de l’identité visuelle du BCRD. Accompagné de la valeur de la dénomination en caractères numériques, qui passent du vert au bleu, imprimés avec une encre magnétique variable qui présente un effet de gouttelettes et donne la sensation d’un sable ondulant.

Source :Diariolibre.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 4 =

Verified by MonsterInsights