Le Cluster Santé reconnaît la croissance économique et l’investissement dans le tourisme en RD

Le Health Cluster Report : 2021 Review, préparé par Amado Alejandro Báez, Patricia González et Gianna De Oleo, reconnaît « comme une question fondamentale l’importante croissance économique, en particulier avec des investissements dans le tourisme, compte tenu des limitations associées aux perturbations de la logistique et des chaînes d’approvisionnement liées à la pandémie et surtout en acceptant l’importante connectivité que la santé a avec d’autres secteurs productifs tels que l’économie et le tourisme ».

Dans le segment COVID-19, ils soulignent que la République dominicaine, comme le reste du monde, a dû faire face à de grands défis liés à la lutte contre les vagues associées aux variantes Delta et Omicron du SRAS CoV-2. Cependant, il y a eu des lueurs d’espoir grâce à une campagne de vaccination très organisée et réussie, ainsi qu’à des solutions innovantes, dont certaines étaient multilatérales et d’autres étaient des collaborations indépendantes de DR, y compris le renforcement de la disponibilité des services et de la capacité de dépistage ; ainsi, le pays est resté stable, avec un système organisé de réponse du Cabinet de la Santé, mis en évidence par certains des meilleurs indicateurs régionaux, grâce à des stratégies intégratives de partenariats public-privé.

D’autres réalisations majeures comprennent le renforcement de la carrière de la santé publique et de l’épidémiologie et la modernisation des systèmes épidémiologiques, notamment la création d’une plateforme d’intelligence artificielle épidémiologique, un projet de l’OPS et du ministère de la santé.

En ce qui concerne le segment non-COVID-19, le rapport du Pôle Santé 2021 fait état de progrès significatifs avec des investissements importants dans les infrastructures hospitalières, avec des équipements et des remises en état, y compris l’ouverture progressive de zones dans de grands complexes hospitaliers, notamment la Ciudad Sanitaria Luis Eduardo Aybar à Saint-Domingue et l’hôpital Cabral y Baez à Santiago.

With regard to social security, in terms of affiliations, coverage was expanded to include more than 2 million additional Dominicans in the subsidised regime, coverage was increased for outpatient and emergency consultations, as well as a significant expansion of the catalogue of benefits, including: coverage of positron emission tomography (PET-CT), up to a limit of two (2) per year; comprehensive coverage of renal transplants, with a limit of three million five hundred thousand pesos and 00/100 (RD$3,500,000.00) per year; new coverage of renal transplants, with a limit of three million five hundred thousand pesos and 00/100 (RD$3,500,000.00) per year; new coverage for the treatment of kidney failure, up to a maximum of three million five hundred thousand pesos and 00/100 (RD$3,500,000.00) per year; and new coverage for the treatment of kidney failure. Nouvelle couverture du cancer du sein, qui comprend la mastectomie pour la réduction des risques, la reconstruction mammaire pour le cancer et pour la réduction des risques, la couverture des tests des gènes BRCA 1 et 2, des dizaines d’autres nouvelles procédures ainsi que l’inclusion de plusieurs nouveaux médicaments à coût élevé comme le TPA/Alteplase dans PROMESE, renforçant la chaîne de réponse aux urgences cardiovasculaires. Tout aussi importante a été l’augmentation des pensions pour des milliers de médecins retraités.

La mise en œuvre effective des dispositions de la loi sur l’autorisation d’exercer, la certification et la recertification des médecins, en suspens depuis 2005, constitue une question considérable, qui commence timidement avec la recertification de seulement 85 médecins d’ici la mi-2021.

Dans le secteur privé, une croissance significative des investissements a été observée, y compris des expansions, des agrandissements et des investissements dans l’innovation. Citons par exemple l’expansion du secteur Traitement et soins d’Amadita Laboratorio Clínico, l’acquisition de nouvelles technologies par Clínica Abreu, l’inauguration du Centre moderne de diabétologie, obésité et spécialités CEMDOE, l’expansion du programme de cardiologie pédiatrique de CEDIMAT, le renforcement du programme de soins COVID-19 à Plaza de la Salud, l’expansion de HOMS à Santiago et de MedicalNet-2 à Saint-Domingue, ainsi que le travail d’innovation dans le secteur ARS mené par Primera ARS (Humano).

Quant à la santé internationale, ils soulignent que des progrès intéressants ont été réalisés. En 2021, de grandes réalisations sont évidentes, notamment la création de l’unité de diplomatie sanitaire au sein du ministère des affaires étrangères et un important leadership dominicain lors de sommets et de forums de dignitaires et de dirigeants régionaux, notamment la présidence du secrétariat général ibéro-américain, où d’importantes contributions ont été apportées au renforcement des systèmes de santé. La publication du décret 787-21, qui prévoit des mesures de planification et des stratégies pour promouvoir le tourisme de santé.

Un problème important qui a été abordé, mais qui reste en suspens, selon le rapport, est celui des ressortissants étrangers qui accèdent aux services de santé en RD de manière irrégulière. Dans la recherche de solutions, ils ont travaillé avec la communauté internationale, les ONG et les missions diplomatiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 + dix-huit =