Le pays a exporté 9 738 millions de dollars US entre janvier et octobre

Entre janvier et octobre de cette année, les exportations dominicaines ont totalisé 9 738 832 312 dollars américains, ce qui représente une croissance de 20,74% par rapport à la même période en 2020 et de 16,64% par rapport à 2019.

Ce chiffre a été donné par la présidente de l’Association dominicaine des exportateurs (Adoexpo), Elizabeth Mena, lors de la remise des prix de « Résilience à l’exportation 2021 » à sept entreprises de ce secteur qui ont favorisé le renforcement de cette zone productive.

« Aujourd’hui, nous pouvons parler de réalisations tangibles qui nous placent sur la carte du monde et célébrer ensemble le fait que cette année 2021 est une année record pour les exportations, ce qui démontre la résilience du secteur en temps de crise », a déclaré M. Mena lors du discours d’ouverture de l’activité dirigée par le président Luis Abinader.

La Mena a prévu que les exportations de 2021 s’élèveront à quelque 11,887 milliards de dollars, soit une croissance de 20,5 % par rapport à 2020 et de 17,51 % par rapport à 2019.

Le représentant du secteur des exportations a déclaré que la République dominicaine de 1972, date de la création d’Adoexpo, n’est pas la même car les exportations présentent une matrice productive plus diversifiée, tant dans les secteurs d’exportation des zones franches, que dans les exportations nationales.

« Nous avons également un panier d’exportation plus sophistiqué, avec davantage de biens et de services à plus forte valeur ajoutée, ainsi qu’un accès à un nombre croissant de nouveaux marchés. Et aujourd’hui, nous vous demandons de ne pas vous arrêter. Continuer à travailler car nous avons maintenant un plan de promotion des exportations », a déclaré Mme Mena, qui a également présenté la plateforme « Export Check Up, Adoexpo ».

Cet outil, selon M. Mena, est le fruit d’un travail conjoint avec l’Institut des normes techniques du Costa Rica (Inteco) pour créer une méthode de vérification des normes dans toute l’Amérique latine et qui permettra aux exportateurs de vérifier leur niveau de conformité et de prendre les mesures nécessaires pour accéder et se maintenir sur les marchés les plus rigoureux.

« Il ne suffit plus de se conformer aux normes de qualité et aux réglementations spécifiques de chaque pays, mais les consommateurs finaux exigent de plus en plus de vérifier les critères de durabilité dans la chaîne de production et de distribution des produits qu’ils consomment », a expliqué le responsable d’Adoexpo.

Croissance du commerce
Le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Mipymes, Víctor -Ito- Bisonó, a souligné que le gouvernement a fait des efforts qui ont été démontrés par la nette augmentation des échanges commerciaux en République dominicaine, car au cours des deux premiers trimestres de 2021, les exportations dominicaines ont montré une augmentation de 28% par rapport à 2020 et une augmentation de 5% par rapport à 2019.

Le fonctionnaire a déclaré que c’est une grande satisfaction qu’une entreprise de services modernes ait été incluse dans la reconnaissance de la résilience à l’exportation d’Adoexpo, puisque le secteur de l’exportation a la plus forte croissance de l’économie mondiale et représente 83% de l’emploi formel national et 60% du produit intérieur brut, dont 12% correspondent aux services modernes.

« Il est impossible de parler de mondialisation sans numérisation. C’est pourquoi nous soulignons l’importance de cette branche de l’économie qui, bien qu’invisible à nos yeux, a été un moteur du développement socio-économique de plusieurs communautés, avec un certain nombre d’entreprises qui exportent avec succès leurs services vers les États-Unis et l’Union européenne, dans les domaines du cinéma, de la mode, de la musique, de la gastronomie, des logiciels, de la conception graphique, des jeux vidéo et de l’animation », a déclaré M. Bisonó.

Remerciements
L’Association des producteurs d’ananas de Monte Plata a été reconnue comme un exportateur résilient, dans la catégorie des PME ; le Consortium des entreprises industrielles du sucre (CAEI), dans la catégorie agro-industrielle et Rowe Laboratories, comme un exportateur résilient dans les zones franches.

L’entreprise de plastiques jetables Plastifar a reçu des distinctions dans la catégorie industrielle ; Cementos Cibao, dans la catégorie extractive ; Marítima Dominicana (MARDOM), dans le domaine des services et l’entreprise de développement de logiciels Intellisys D. Corp, dans les services modernes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 14 =