Les perspectives de crédit du pays sont revues à la hausse

Standard & Poor’s (S&P Global) a annoncé aujourd’hui que les perspectives de crédit de la République dominicaine sont passées de négatives à stables, grâce à une reprise économique impressionnante qui a inversé la détérioration externe causée par le COVID-19.

Standard & Poor’s souligne dans son rapport du 2 décembre que cette amélioration est un signe du dynamisme de l’économie dominicaine, par rapport à ses pairs ayant des niveaux de développement similaires.

Il note également que l’évolution du secteur du tourisme progresse beaucoup plus rapidement que prévu, ce qui est soutenu par la forte campagne de vaccination contre le COVID-19. Ces progrès sont attestés par la croissance des arrivées de visiteurs dans le pays, qui sont déjà supérieures aux niveaux enregistrés en 2019, avant la pandémie.

L’agence estime une croissance économique favorable et la continuité des politiques publiques pour les 12 à 18 prochains mois. Ainsi, le scénario de base de l’agence de notation pour l’année prochaine prévoit une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 6 % et d’environ 5 % pour les années suivantes, grâce aux investissements du secteur privé.

« Cette excellente nouvelle est la preuve de l’effort qui a été fait pour une gestion fiscale prudente, tout en maintenant l’accent sur l’amélioration de la qualité de vie des Dominicains », a déclaré le ministre des finances Jochi Vicente.

Un autre facteur qui sous-tend la décision de Standard & Poor’s de relever les perspectives de risque de crédit est la solide consolidation fiscale réalisée par le gouvernement dominicain en 2021, après la forte augmentation du déficit fiscal et des niveaux d’endettement l’année dernière.

Concernant la gestion de la dette, la société de notation souligne les opérations de gestion du passif, tant sur le marché local que sur le marché étranger, pour un total de 2,4 milliards de dollars avec des échéances comprises entre 2021 et 2027. Ils mettent également en avant les résultats de ces opérations dans la réduction de la pression fiscale, à travers une réduction du poids des intérêts sur les revenus en 2021. À cet égard, la vice-ministre du crédit public, María José Martínez, a déclaré qu’il s’agissait d’une preuve de la gestion proactive de la dette publique mise en œuvre par le gouvernement dominicain.

Dans son rapport, Standard & Poor’s souligne les réformes structurelles menées par le gouvernement du président Luis Abinader dans des dossiers tels que les secteurs de l’électricité, de la police et de la justice, entre autres, dans lesquels des progrès significatifs ont été réalisés.

Ces informations ont été fournies par le ministère des finances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =