Les recettes de janvier à mai ont augmenté de 14,9 % par rapport à l’année précédente

La Direction générale des impôts intérieurs (DGII) rapporte que le recouvrement des recettes pour la période janvier-mai 2024 s’élève à RD 370 178,7 millions, soit une croissance de 14,9 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Par conséquent, en l’absence de revenus non récurrents, la collecte des recettes a augmenté de 12,4%, soit 39 310,5 millions de RD de plus qu’en janvier-mai 2023. Dans cette période, une conformité de 102,8 % est affichée par rapport à l’estimation.

La collecte pour janvier-mai 2024 a connu un plus grand dynamisme de l’activité économique dominicaine. Cette performance positive est observée dans les principaux impôts, tels que l’impôt sur le transfert de biens et services industrialisés (ITBIS), l’impôt sur le revenu des sociétés, l’impôt sur le patrimoine et l’impôt sur les personnes physiques. Ces trois impôts affichent une croissance à deux chiffres d’une année sur l’autre.

En ce qui concerne le premier semestre de l’année qui vient de s’achever, les perceptions cumulées pour la période janvier-juin 2024 s’élèvent à RD 431 940,7 millions, soit une croissance de 9,9 %, avec RD 38 913,2 millions de plus que pour la même période de 2023. En outre, la conformité fiscale est de 102,1% avec RD 8.815,5 millions de plus que le montant initialement estimé.

Il convient de noter que l’article publié par N Digital : « Duro golpe para las recaudaciones, bajan -1.2 % en 2024 pese a que RD crece » – N Digital utilise des données du seul mois de mai et confond avec la collecte cumulée. Cela est évident dans le troisième paragraphe, où l’on parle d’une collecte de 67 779,8 millions de RD pour la période janvier-mai, alors que la collecte pour cette période est de près de 400 000 millions de RD. Bien que le mois de mai (et non le cumul) affiche une diminution de 1,2 %, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car cela s’explique par un changement de date limite pour la déclaration de l’impôt sur le revenu des sociétés.

Cette déclaration fiscale devait être déposée en mai l’année dernière et l’a été en avril cette année. Compte tenu de ce qui précède, il ne serait pas juste de comparer le mois de mai d’une année sur l’autre, étant donné les différences d’obligations. Surtout si l’on considère que près de 90 % des entreprises tenues de déclarer leurs revenus le font au cours de cette période (avril 2024 ou mai 2023).

L’administration fiscale dirigée par le directeur général, Luis Valdez Veras, reste ouverte au public et est toujours disposée à partager avec les médias les données véridiques sur la collecte dont dispose l’institution et qui sont communiquées chaque mois à l’ensemble de la société.

Source :Presidencia.gob.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept + 6 =

Verified by MonsterInsights