Plus d’investissements et de touristes attendus pour le tourisme de croisière en RD

Les projections pour le secteur des croisières en République dominicaine sont positives en termes d’investissement, de nombre de visites, de satisfaction des touristes, de nombre de ports et d’amélioration des expériences offertes aux visiteurs.

C’est ainsi que le décrit Rafael Blanco Tejera, président de l’association d’hôtellerie et de tourisme de la République dominicaine (Asonahores), qui est certain que le plus important pour promouvoir cette activité est que dans les destinations il y ait de l’ordre, des produits et des services, afin que les croisiéristes puissent profiter de leur séjour.

M. Blanco estime qu’en République dominicaine, « nous organisons notre destination et fournissons des services de haute qualité ». Grâce à cela, les hommes d’affaires prévoient de réaliser davantage d’investissements, et la satisfaction des touristes qui viennent dans le pays est supérieure à la moyenne de la région des Caraïbes, selon son analyse.

Cette saison, 800 000 touristes sont attendus. L’homme d’affaires estime que le tourisme de croisière se développe en même temps que le secteur du tourisme ces derniers mois.

Dépenses moyennes

Les dépenses moyennes des vacanciers en croisière s’élèvent à environ 80 dollars par personne et par jour, ce qui a également un impact sur les petites et moyennes entreprises des communautés situées à proximité des quais.

Pour le président d’Asonahores, la principale importance de l’arrivée de touristes à bord de bateaux de croisière est qu’elle a un impact sur les communautés qui ne reçoivent pas la demande touristique traditionnelle, comme Puerto Plata, Samaná, Santo Domingo et, dans une moindre mesure, La Romana.

L’administration du président Luis Abinader a proposé la construction et l’expansion d’autres ports, comme ceux de Samaná et de Pedernales.

Conférence annuelle

Asonahores est l’une des entités participant à la conférence que la Florida-Caribbean Cruise Association (FCCA) organise en République dominicaine du 11 au 14 octobre.

Le président Abinader et le ministre du tourisme, David Collado, ont dirigé hier la cérémonie d’accueil des centaines de représentants des 40 pays présents. L’événement vise à analyser les défis et l’avenir des opérations de l’industrie alors qu’elle revient à la normale après la pandémie.

La FCCA a été fondée en 1972 et regroupe 22 compagnies de croisière affiliées possédant plus de 100 navires.

« En tant que président de la République, je tiens à vous remercier tous pour votre intérêt et vos efforts pour renforcer nos liens, continuer à travailler ensemble et achever ce voyage réussi », a déclaré M. Abinader à l’assistance.

Le président a déclaré que « la République dominicaine est à la mode et nous sommes revenus pour conquérir le monde depuis nos côtes et nos ports ». Il a prédit que « le meilleur reste à venir, et nous le ferons avec vous tous comme alliés ».

Le ministre du tourisme a corroboré que de plus en plus de croisiéristes continuent d’arriver en République dominicaine et a souligné l’impact économique que leur présence a sur les différentes destinations.

Outre la présence des représentants des principales compagnies de croisière, les ministres du tourisme du Honduras, de la Jamaïque, de Sainte-Lucie et de Saint-Vincent-et-les-Grenadines participent au conclave.

Sont également présents les responsables du tourisme de la Barbade et des îles Caïmans, et du développement économique de Curaçao et de Grenade, ainsi que le secrétaire au tourisme de Sinaloa, au Mexique, et d’autres autorités gouvernementales des Caraïbes insulaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq − 4 =