République dominicaine : les exportations cumulées augmentent de 12 % au cours du premier trimestre de 2022

Les exportations cumulées au cours du premier trimestre de 2022 se sont élevées à 1 848,3 millions de dollars en République dominicaine, ce qui représente une croissance de 12 % par rapport à la même période de 2021, menant celles liées au régime de la zone franche en se concentrant à 60,8 %.

Dans ce contexte, le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Mipymes, Victor « Ito » Bisonó, a déclaré que « ce résultat du premier trimestre de l’année, en termes d’exportations, est une démonstration claire que les zones franches restent l’un des principaux moteurs de notre économie et un catalyseur clé du processus de reprise économique ».

Le ministre a également déclaré que « le gouvernement du président Luis Abinader continuera à travailler sans relâche pour maintenir la stabilité économique et un climat d’investissement favorable aux entreprises.

Au cours de cette période, les zones franches ont contribué à hauteur de 72,6 % à la croissance des exportations totales, les articles en plastique étant le secteur qui a connu la plus forte croissance relative avec 40,8 % par rapport à janvier-mars 2021, suivi de la fabrication de textiles (25,9 %), des dispositifs médicaux et des produits pharmaceutiques (20,5 %) et des bijoux (20 %).

Les exportations jusqu’en mars 2020 s’élèvent à 728 millions USD, ce qui équivaut à une croissance de 9,1% par rapport à mars 2021. Les exportations sous le régime de la zone franche ont représenté 60,4% et les exportations sous le régime national 37,1% du total. De même, les zones franches ont contribué à hauteur de 67,3 % à la croissance des exportations totales.

« Aujourd’hui, nous pouvons dire avec confiance, mais surtout avec fierté, que, grâce à la contribution de cet important secteur, nous continuons à promouvoir le développement économique et social de notre pays. Il est clair que les zones de libre-échange sont des zones d’opportunités pour tous et que dans les zones de libre-échange, nous sommes sur la bonne voie », a déclaré M. Bisonó.

Ce secteur est un signe de croissance et de contribution à l’économie de la République dominicaine, qui permet de créer des emplois, d’attirer de nouveaux investissements et d’améliorer la qualité de vie de tous les Dominicains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

11 + neuf =