Un économiste réitère la nécessité d’une réforme fiscale en République Dominicaine

Le vice-président exécutif du Centre régional pour les stratégies économiques durables (CREES), l’économiste Miguel Collado Di Franco, a réaffirmé lundi que la République dominicaine a besoin d’une réforme dans la partie fiscale, car il comprend que le pays ne doit pas attendre pour mettre de l’ordre dans les finances publiques.

« L’un des besoins de réforme en République dominicaine se situe précisément du côté fiscal, du côté fiscal que nous, au CREES, proposons depuis un certain temps déjà, une loi de responsabilité fiscale, comme le prévoit l’article 35 de la loi organique de la stratégie nationale de développement », a déclaré Collado Di Franco lors d’une interview via Skype dans le cadre du programme Telematutino 11 de Telesistema.

Il a soutenu qu’ils ont un projet au Congrès national depuis 2013, rédigé par CREES et FINJUS.

Il a déclaré que la réforme fiscale, et en particulier sa proposition, vise à réguler certains processus et à effectuer une sorte de simplification du système fiscal, à générer plus d’emplois et plus de revenus pour l’État, de manière durable.

M. Collado Di Franco a également expliqué que, s’il est vrai que la pandémie a exigé des ressources plus importantes, cette année, nous aurions déjà dû atteindre un pourcentage de dépenses plus faible, de sorte que l’on peut se demander comment les finances sont gérées à cet égard.

Il a déclaré qu’il s’agit d’une situation vraiment inquiétante et qu’il faut y remédier, c’est pourquoi il a mentionné que l’une des réformes nécessaires serait qu’un membre du Congrès prenne l’initiative de présenter une loi sur la responsabilité fiscale.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 1 =