Les productions cinématographiques augmentent l’occupation des hôtels en RD

Au moins 54 productions cinématographiques nationales et étrangères tournées en République dominicaine depuis 2020 ont dopé l’occupation des hôtels locaux avec la réservation de plus de 8 362 chambres.

Seules 45 de ces productions, tournées à Samaná, Saint-Domingue, San Pedro de Macorís, Puerto Plata, La Romana, Santiago, La Vega et d’autres villes, ont totalisé un budget d’environ 7 101,8 millions de pesos, dont l’économie dominicaine a bénéficié avec l’occupation de 8 362 chambres d’hôtel. Pour le reste, les informations officielles n’ont pas encore été enregistrées.

Les données sont contenues dans un rapport donné par la Direction Générale du Cinéma (DGCINE) à la demande du Diario Libre, avec les projets validés par l’institution pour profiter des incitations de la loi à l’industrie cinématographique. Le rapport comprend des hébergements tels que « hôtel ».

43 autres projets tournés dans le pays en 2021 n’ont pas demandé à bénéficier des incitations. Ils avaient un budget de plus de 264,9 millions de pesos. Bien que la Dgcine ne dispose pas de l’occupation hôtelière qu’ils ont générée, en raison de la dynamique des travaux de tournage, on estime qu’ils ont contribué au secteur.

Les équipes travaillant sur les films réservent leur logement pendant les phases de pré-production, de production et de post-production. La Dgcine précise que la plus grosse dépense, en termes de budget, se traduit par le tournage.

Coup de pouce économique

Pour le mini-documentaire de HBO intitulé Exterminate all the brutes, sur les aspects d’exploitation et de génocide du colonialisme européen, la plus grosse dépense en nuits d’hôtel a été faite pendant la pré-production.

Il a été tourné pendant une seule journée à Samaná, entre les 11 et 12 août de la pandémie 2020, une année où l’occupation des hôtels a chuté de -37% par rapport à 2019, selon les statistiques tenues par la Banque centrale.

Avec un budget de 101,3 millions de pesos, sa production a accaparé 149 chambres d’hôtel, soit 775 nuitées, selon le rapport de Dgcine.

« En août 2020, lorsque le pays s’est ouvert, lorsque le tourisme s’est ouvert (à la pandémie), nous avons été la première destination à s’ouvrir au monde pour les tournages (…) Nous avons créé un protocole d’assainissement », a rappelé Felipe Vicini, membre du conseil d’administration de Lantica Media, une société qui fournit des installations de tournage et des services de production.

Cette année-là, 10 projets ont été tournés dans le cadre des incitations de la loi 108-10, qui comprennent l’exemption du paiement de l’impôt sur le transfert de biens industrialisés (Itbis) sur les biens, les services et le crédit-bail directement liés à la préproduction, à la production et à la postproduction d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles agréées à ces fins.

La semaine dernière, lors du Ve congrès ibéro-américain de l’Alliance des conseils d’entreprises pour l’Amérique latine (Ceapi), M. Vicini a souligné que Samaná était l’un des « grands bénéficiaires » des projets filmés dans le cadre de la pandémie. « On a ouvert trois hôtels qui étaient fermés pendant le covid, justement pour loger les équipes, les artistes », a-t-il dit.

« Le gouverneur de Samana m’a dit que s’il n’y avait pas eu l’industrie cinématographique pendant le covid, la province aurait pratiquement disparu », a-t-il rapporté.

Le film américain Old, avec Gael García Bernal, Vicky Krieps, Rufus Sewell, Alex Wolff, Thomasin McKenzie et Abbey Lee, entre autres, a commencé à être tourné le 26 septembre 2020 et jusqu’au 15 novembre 2020.

Il a été tourné à La Altagracia, La Romana, María Trinidad Sánchez, Puerto Plata, Samaná, San Pedro de Macorís et Santo Domingo. Il s’agissait de la réservation de 2 855 chambres et de 73 532 nuits. Son budget était de 663,4 millions de pesos.

En 2021, il y a eu une reprise des tournages. Rien que dans le cadre des incitations de la loi 108-10, 38 projets ont été filmés. Cette année-là, le tourisme dominicain s’est secoué et a clôturé avec un taux d’occupation des hôtels de 74,3 % du nombre total de chambres en activité, selon les données du ministère du tourisme.

« Le cinéma est transversal. Le cinéma favorise notre tourisme, favorise notre pays », a déclaré M. Vicini.

Le film Shotgun Wedding, avec Jennifer Lopez et Josh Duhamel, a réservé 28 308 nuitées et attiré l’attention du pays à l’étranger. Le tournage seul leur a pris du 22 février au 21 avril 2021, précise la Dgcine.

La populaire émission de télé-réalité Survivor profite également à l’industrie hôtelière dominicaine. L’une de ses versions, que la Dgcine identifie comme le projet W, a été tournée à La Altagracia, La Romana, Samaná et Santo Domingo, et le tournage à lui seul a duré 335 jours en 2021.

Il avait une équipe permanente et une équipe itinérante, qui entrait et sortait du pays. 1 513 chambres et 64 430 nuits ont été réservées pour cette production, rapporte le Dgcine. Son budget était de 821 millions de pesos.

La version Survivor pour les pays nordiques a enregistré 649 chambres et 15 634 nuits d’hôtel. Il disposait d’un budget de 359,2 millions de pesos et le tournage seul – réalisé à Samaná – a eu lieu du 14 avril au 1er septembre de l’année dernière.

Le pays a également été sélectionné pour le tournage du film The Lost City, avec Sandra Bullock et Channing Tatum. Il a fallu 36 550 nuits et le tournage a eu lieu du 24 mai au 12 août 2021.

De même, la série télévisée coréenne Suriname, produite par Netflix, a été tournée du 4 novembre au 28 décembre dernier, et a nécessité la réservation de 4 845 nuits.

Productions nationales

Au niveau national, parmi ceux qui ont nécessité le plus de nuits d’hôtel parmi ceux qui ont profité des incitations de la loi, figurent les longs métrages Isleños (Deseo), qui a nécessité 2 777 nuits d’occupation, Aventura histórica, avec 2 830 nuits, et Dueños del tiempo, avec 2 246.

Le long métrage Flow calle, avec un budget de 119,7 millions de pesos, a occupé 20 salles à Saint-Domingue et 244 nuits.

2022 va pour plus

Cette année, il y a déjà au moins trois projets sous les incitations de la loi sur le cinéma. Le premier est le long métrage NYAD, tourné entre le 15 mars et le 11 mai, qui a occupé 21 090 nuits de chambre. Il s’agit d’un film biographique sur la nageuse de fond Diana Nyad, qui arrive sur Netflix.

Le mois dernier, le ministère du tourisme a indiqué que le taux d’occupation des hôtels du pays était de 67,7 % du nombre total de chambres en service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

13 + 5 =