Le secteur industriel prévoit d’investir plus de 60 milliards de dollars RD d’ici 2023

Entre janvier et septembre 2022, les ventes totales déclarées par le secteur de l’industrie à la DGII ont augmenté de 19,7 % par rapport à la même période de l’année précédente.

D’ici 2023, le secteur industriel prévoit d’investir plus de 60 milliards de pesos et une importante génération d’emplois en découle.

L’annonce a été faite mercredi par le président de l’Association des industries de la République dominicaine (AIRD), Celso Juan Marranzini, qui a souligné que le secteur a contribué de manière décisive au développement et à la stabilité du pays.

À cet égard, il a déclaré qu’entre janvier et septembre 2022, les ventes totales déclarées par le secteur des industries à la Direction générale des impôts internes (DGII) ont augmenté de 19,7 % par rapport à la même période de l’année dernière.

Pendant ce temps, les recettes de la DGII apportées par le secteur manufacturier local ont totalisé 104 milliards de dollars RD.

Il a également précisé que le nombre d’emplois dans le secteur de l’industrie enregistrés auprès du SAT a dépassé 366 000, ce qui représente une augmentation de plus de 15 400 nouveaux emplois par rapport à l’année dernière.

« Toutefois, par rapport à 2020, cela représente 46 300 nouveaux emplois formels, ce qui montre que l’industrie a joué un rôle de premier plan dans la reprise post-COVID », a déclaré M. Marranzini.

Quant au salaire moyen dans l’industrie manufacturière, il a noté qu’il a augmenté régulièrement, dépassant les niveaux d’inflation. En septembre, le salaire moyen enregistré dans le SAT était supérieur de 15,5 % à celui de la même période de l’année précédente.

« Il est également important de souligner qu’au cours des trois derniers mois, nous avons vu comment l’inflation mensuelle rapportée par la Banque centrale se situe dans la fourchette cible, ce qui est de bon augure pour 2023 », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le dynamisme du secteur, il a fait remarquer qu’il se manifeste également par le biais du système financier dominicain. À cet égard, les prêts aux industries manufacturières ont augmenté de 18,3 %.

Il a rappelé qu’en décembre dernier, nous avions annoncé des investissements de plus de 79 milliards de pesos, un objectif qui a été atteint à ce jour.

« Au cours de ces quatre années, nous avons également travaillé intensivement sur les questions de qualité, en abordant de multiples aspects qui contribuent à établir des critères de référence, à protéger nos consommateurs et à éviter la concurrence déloyale. Nous avons établi un modèle d’économie circulaire, de responsabilité sociale et environnementale, de durabilité, des aspects fondamentaux qui définissent l’industrie d’aujourd’hui et de demain ; qui font partie intégrante de notre programme à travers NUVI, où nous cherchons à sensibiliser le secteur et le public à la nécessité de donner une nouvelle vie aux déchets », a-t-il déclaré.

M. Marranzini a déclaré qu’ils ont besoin de niveaux élevés d’efficacité et de zéro bureaucratie dans l’État, de productivité et d’une plus grande valeur ajoutée dans leurs industries comme facteurs fondamentaux pour continuer à avancer vers leur industrialisation.

« Nous soulignons comme une force le haut niveau de diversification de nos secteurs productifs au sein de notre économie. Nous continuons à travailler sur les liens productifs avec les zones de libre-échange, le tourisme et l’agriculture, convaincus que le développement économique de la nation doit être un système intégré qui nous inclut tous », a-t-il déclaré.

M. Marranzini s’est exprimé lors de la cérémonie de remise des prix, au cours de laquelle il a reconnu les contributions extraordinaires des entreprises, des institutions et des industriels, dans un événement au cours duquel ont été présentés les rapports de gestion et le nouveau conseil d’administration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + quinze =