La République dominicaine lance un plan de sécurité routière dans le but de réduire de 50 % le nombre de morts et de blessés sur les routes

L’Institut national du transit et du transport terrestre (INTRANT), avec le soutien de l’Organisation panaméricaine de la santé/Organisation mondiale de la santé (OPS/OMS), a lancé le Plan stratégique national pour la sécurité routière en République dominicaine (PENSV) 2021-2030, dont l’objectif est de transformer le scénario routier en réduisant de 50 % le nombre de décès et de blessures dus aux accidents de la route.

Composé des axes stratégiques que sont l’institutionnalisme, la mobilité, l’éducation, l’application de la loi, les soins et l’information, avec leurs objectifs respectifs, il a été élaboré avec une projection de mise en œuvre sur dix ans.

« Les estimations pour la République dominicaine établissent que 9 personnes, généralement des jeunes, meurent quotidiennement sur les routes et la maintiennent avec le taux de mortalité le plus élevé des Amériques (derrière Sainte-Lucie, une île de 13 000 habitants) avec un taux de 34,6 décès/100 000 habitants », a déclaré le représentant de l’OPS/OMS dans le pays, Olivier Ronveaux, qui a prononcé le discours d’ouverture, se félicitant de l’intense travail intersectoriel réalisé.

Lors du lancement du PENSV, le directeur exécutif de l’INTRANT, Rafael Arias, a déclaré qu’après dix mois de travail impliquant 13 institutions autour de la table, une stratégie consolidée a été réalisée dans le but de transformer la situation de la sécurité routière dans le pays.

« Aujourd’hui, nous célébrons avec beaucoup d’enthousiasme le résultat de ce qui est un véritable travail d’équipe, dans lequel les institutions impliquées, ainsi que INTRANT, ont fait leur la cause de sauver des vies, à travers des lignes d’action qui visent à réduire les accidents de la route et leurs conséquences désastreuses dans le pays », a déclaré le directeur exécutif d’INTRANT.

Il a également souligné que le PENSV est aligné sur le plan mondial des Nations Unies (ONU) de la Décennie d’action pour la sécurité routière 2021-2030, et a été soutenu par l’OMS, par le biais de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), et la Banque interaméricaine de développement (BID).

Les institutions publiques de la République dominicaine qui ont travaillé avec INTRANT au développement du PENSV sont les ministères de la santé publique, de l’éducation, des travaux publics et des communications, de l’intérieur et de la police, de l’économie, de la planification et du développement, ainsi que le bureau du procureur général, la direction générale des impôts, la DIGESETT, le service national de santé, la ligue municipale dominicaine, la fédération dominicaine des municipalités et le système de soins d’urgence 9-1-1.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 × 4 =