La station de métro de Saint-Domingue s’immerge dans les Caraïbes avec une peinture murale dédiée à la République dominicaine

Ce mardi, le Métro de Madrid plonge la station Santo Domingo (L2) dans l’iconographie caribéenne de la République dominicaine grâce à une peinture murale réalisée par l’artiste plasticienne et muraliste dominicaine Wanda Cortorreal, dans laquelle elle représente la musique, les plages, la faune et la flore de l’île dans le cadre de la foire Fitur, dans laquelle le pays jouera un rôle spécial en tant que partenaire Fitur.

Le ministre régional des transports et des infrastructures de la Communauté de Madrid, David Pérez, et l’ambassadeur de la République dominicaine en Espagne, Juan Bolívar Díaz Santana, ont assisté à l’inauguration de la fresque, qui a été peinte pendant sept jours dans la même gare par une équipe de six personnes, selon un communiqué du gouvernement régional.

L’œuvre mesure 18 mètres sur 1,74 mètre et est réalisée à l’aide de peinture en spray et à base d’acrylique.

L’ambassade de la République dominicaine a choisi la station Santo Domingo pour mener à bien cette action, rapprochant ainsi la culture et l’art de ce pays des usagers du métro.

Outre la création présentée ce mardi, le métro compte plus de 140 pièces artistiques réparties sur l’ensemble de son réseau, dans le but de diffuser et de promouvoir la culture et la lutte pour différentes causes sociales auprès de ses utilisateurs.

Parmi elles, les peintures murales de la station Colombie, créées in situ par plusieurs artistes de ce pays d’Amérique du Sud. Cette action s’inscrivait dans le cadre de la 80e édition de la Foire du livre de Madrid, dont la Colombie était le pays invité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

4 × 2 =