Abinader lance des projets énergétiques à Montecristi

Le président Luis Abinader a donné le coup d’envoi ce samedi à Manzanillo, de la construction de trois centrales électriques et d’un terminal gazier, avec lesquels il y aura un investissement de 2.470 millions de dollars pour contribuer au système d’environ 1.254 mégawatts d’énergie.

Vendredi, le président a commencé les travaux sur l’une des deux centrales de 420 mégawatts chacune et un terminal gazier, avec un investissement de plus de 1 750 millions de dollars, qui ont fait l’objet d’un appel d’offres du ministère de l’Énergie et des Mines.

Le projet est conçu en deux blocs, le premier comprenant le terminal gazier et une centrale à turbine à gaz à cycle combiné de 420 mégawatts, attribué à Manzanillo Gas & Power, un consortium comprenant Haina Investment Company (HIC), Shell Gas & Power Development (Shell) et Energía de las Américas (ENERLA).

Le deuxième bloc prévoit l’installation d’une centrale à turbine à gaz à cycle combiné de 420 mégawatts, attribuée à Manzanillo Energy, qui regroupe Coastal Dominicana, Manzanillo Energy et Lindsayca.

Le projet comprend également la construction d’un gazoduc d’une longueur de 7,2 kilomètres qui transportera le gaz naturel du port de Manzanillo à la centrale électrique.

Samedi, le gouverneur s’est rendu à Pepillo Salcedo où il a commencé les travaux de construction de la centrale thermoélectrique Manzanillo Power Land, de 414 mégawatts, avec un investissement privé d’environ 585 500 dollars, développée par la société Energia 2000.

Pour interconnecter la centrale thermoélectrique au système électrique national interconnecté (SENI), l’entreprise Energía 2000, en coordination avec la société dominicaine de transmission électrique (ETED), investit 135 millions de dollars dans une ligne de transmission de 345 kilowatts.

Cette ligne de transmission a une longueur de 127 kilomètres et comprend 304 pylônes qui partent de Pepillo Salcedo, passent par Guayubín et aboutissent à la sous-station El Naranjo à Santiago.

Les 2,47 milliards de dollars à investir dans la Northwest Line sont la somme des 1,75 milliards de dollars prévus pour les usines et le terminal gazier de Manzanillo, plus les 585 millions de dollars pour celui commencé à Pepillo Salcedo et les 135 millions de dollars pour les lignes de transmission.

Une fois achevés, les projets contribueront à répondre à la demande de pointe annuelle du système électrique dominicain et à maintenir une réserve de froid de 20 % pour garantir la stabilité du service énergétique dans le pays.

En voyant les plans des travaux d’amélioration des infrastructures du terminal de Manzanillo, dont l’appel d’offres sera attribué en avril 2023, le président Abinader a assuré que dans cinq ans, Manzanillo sera méconnaissable.

Le chef de l’État a affirmé que ce projet de génération est un projet productif pour le pays et principalement pour la région du nord, qui apportera une sécurité en termes de carburant car il s’agira du premier gisement de gaz naturel.

Il a indiqué que la raffinerie de pétrole dominicaine (Refidomsa) dispose de terrains dans la région pour construire des réservoirs de carburant, ce qui renforce la sécurité pour toute situation éventuelle.

Pendant son séjour dans la province de Morro, le chef d’État a participé à l’inauguration de l’hôtel Super 8 Manzanillo by Wyndham, où il a assuré qu’il continuera à soutenir le secteur touristique de Montecristi, raison pour laquelle il facilitera les investissements qui se développent et fournissent des emplois.

L’hôtel, qui compte 54 chambres, quatre niveaux, un grand parking, une piscine, un restaurant et une salle de sport, entre autres, fournira des emplois directs à 24 personnes et fait partie d’un total de 18 infrastructures que la chaîne construira dans différentes provinces du pays.

Le président a informé que, dans le cadre de l’amélioration des infrastructures, les cimetières et les parcs seront remis en état et que, d’ici février et mars, entre 600 et 800 titres de propriété seront remis dans la province.

Il a cité le soutien apporté à la digue de San Fernando et à la raffinerie de sel, ainsi que les travaux de renforcement du système d’égouts et du périphérique de Montecristi et de la route Guayubín-Copey.

Plus tard, le chef de l’État a inauguré l’héliport de Manzanillo, qui disposera d’une place d’atterrissage et de deux aires de stationnement pour hélicoptères, dans le cadre des projets visant à promouvoir le développement socio-économique de la province de Montecristi.

Le terminal, qui servira de voie d’accès facile à la province, a une superficie d’environ 7 467,00 m2 et une zone de construction de 4 250 m2 avec des parkings et des espaces verts disponibles. Il est situé dans une zone stratégique à proximité de projets industriels.

Une autre des activités du président sur la terre où José Martí et Máximo Gómez ont signé le document organisant la guerre d’indépendance cubaine, a été l’ouverture du Musée de Montecristi, où sera temporairement présentée l’exposition de 31 artistes dominicains sous le nom de « Montecristi : lumière, forme et couleur ».

Ce musée, développé dans le cadre d’un partenariat public-privé avec le consortium Manzanillo Energy, présentera une collection de plus de 300 artefacts Taino trouvés dans toute la région de Montecristi et racontera l’histoire et la culture dominicaines d’une manière diverse, exprimée par l’art.

Plus tard, le gouverneur a participé à l’acte de « Musique et Culture pour Montecristi », où il y avait des performances musicales et la participation de l’artiste Fernando Villalona, qui a soutenu la position ferme du président Luis Abinader dans la défense du pays et le développement de la frontière dominicaine.

« Notre frontière doit être une frontière et je sais que vous faites de votre mieux ; même si d’autres disent le contraire, je vous crois. Merci de prêter attention à la frontière, nous avons besoin de ce que vous faites depuis longtemps », a déclaré El Mayimbe.

La vie de dizaines de familles de Montecristi a été transformée et rendue digne par le président Luis Abinader avec la livraison de 25 kilomètres de rues asphaltées et l’annonce de la construction de trottoirs et de bordures pour un investissement de 50 millions de pesos.

Le ministre des Travaux publics, Deligne Ascención, a informé que les 25 kilomètres de rues asphaltées comprennent plus de 152 mètres cubes d’asphalte appliqué et que la route Palo Verde-La 70 est presque terminée, ainsi que l’inauguration de la route Guayubín-El Pocito-La Mata de Santa Cruz-Copey dans peu de temps.

Il a également signalé que la reconstruction de la route de Navarrete à Montecristi a commencé, une infrastructure dont le but est de développer la connectivité des provinces qui composent la ligne Nord-Ouest.

Il a également annoncé que les travaux sont en cours pour l’adjudication de la rocade de Navarrete, qui, a-t-il dit, aura un impact sur toute la région, et que la reconstruction de la route Monte Cristi-Dajabón-Loma de Cabrera a été livrée.

Le chef de l’État a également dirigé la cérémonie d’inauguration de la route Sabaneta-Martín García, avec une extension de 19 kilomètres et construite avec un investissement de plus de 1 121 millions de pesos.

La route relie la municipalité de San Ignacio de Sabaneta, dans la province de Santiago Rodríguez, à la communauté de tabac et d’élevage de Martín García, dans la municipalité de Guayubín, dans la province de Montecristi.

La route touche les communautés rurales de Machete, Guayubincito, Cayucal, Cabeza de Toro, La Breña, La Vuelta, Canoria, Los Pretiles, Merete, Monte Abajo, dans la province de Montecristi, et directement la municipalité de Sabaneta et la campagne environnante.

Désormais, et grâce à l’infrastructure routière, le trajet de Santiago Rodríguez à Montecristi sera raccourci de plus de 45 minutes.

Le chef de l’État a dirigé la remise de certificats aux bénéficiaires du projet de rétablissement des moyens de subsistance des petits producteurs de porcs de la République dominicaine (RECUPERA+AgroRD), qui a bénéficié d’un investissement de plus de 237 millions de pesos.

L’initiative a bénéficié à 763 familles qui ont participé au projet et à quelque 15 971 bénéficiaires directs et indirects dans les provinces de Montecristi, Dajabón, Santiago Rodríguez et Sánchez Ramírez.

À Sánchez Ramírez, un total de 216 familles qui ont souhaité participer à ce projet ont travaillé sur des alternatives productives comprenant 80 bovins, 43 volailles, 83 chèvres, huit moutons, un lapin et une ferme.

De même, à Montecristi, Dajabón et Santiago Rodríguez, un total de 537 familles ont participé à des alternatives de production de 89 bovins, 76 volailles, 246 moutons, 128 chèvres et huit modules, entre autres alternatives agro-productives.

Lors de l’événement, le président a félicité tous ceux qui ont participé à ce projet et leur a assuré qu’ils feront « la même chose ou mieux » que lorsqu’ils élevaient des porcs. Il a assuré qu’avec la diversification des nouveaux produits, ils auront un marché sûr pour la vente dans le pays et pour l’exportation.

L’agenda du président ce week-end comprenait la livraison de 42 appartements du projet Mi Vivienda à Las Matas de Santa Cruz, Montecristi, qui bénéficieront à plus de 200 personnes et contribueront à réduire le déficit de logements dans le pays.

Le projet de logement consiste en sept bâtiments de trois étages comprenant des appartements avec trois chambres, une salle de bain, une buanderie, un salon, une salle à manger, une cuisine et un balcon, dont 55% ont été développés par l’administration actuelle du ministère de la construction et du logement (MIVED).

L’infrastructure comprend des services tels que les rues, le stationnement, les trottoirs pour piétons, les espaces verts, l’eau potable, les égouts sanitaires et pluviaux, l’électrification extérieure aérienne, l’abri pour les déchets solides et la clôture du périmètre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 12 =