DR milestone : accord concret de ciel ouvert avec les États-Unis

Le ministre du Tourisme, David Collado, et le secrétaire d’État adjoint des États-Unis, José W. Fernández, ont clôturé les négociations du traité de ciel ouvert entre les deux pays et ont annoncé que la signature officielle aura lieu à une date prochaine dans un acte protocolaire dirigé par le président Luis Abinader au Palais national dominicain.

La cérémonie de clôture s’est déroulée au bureau du secrétaire d’État dans la capitale américaine et, avec elle, le travail commence pour que l’accord devienne pleinement opérationnel après plus de 25 ans de négociations.

Le ministre Collado a souligné qu’il s’agit d’une avancée pour la connectivité aérienne du pays, qui permettra aux compagnies aériennes nationales de voler vers n’importe quelle destination aux États-Unis et vice versa, tout en augmentant la compétitivité du pays, ce qui devrait se traduire par des vols moins chers entre les deux nations.
« Aujourd’hui, nous avons conclu cet accord grâce à la vision et à l’engagement du président Luis Abinader et de l’ensemble du cabinet de tourisme, qui ont œuvré pour que le pays soit de mieux en mieux connecté par voie aérienne, et je suis fier d’annoncer que cela a été réalisé avec le soutien de tous les aéroports du pays », a expliqué M. Collado.

Il a ajouté que « la République dominicaine était l’un des rares pays à ne pas avoir d’accord de ciel ouvert avec les États-Unis, et cette signature aura un impact sur la possibilité pour les Dominicains de venir dans leur pays à des prix plus compétitifs, ainsi que sur l’augmentation de l’arrivée de touristes des États-Unis dans notre pays ».

Pour sa part, le sous-secrétaire Fernandez a déclaré que « cet accord renforce nos relations bilatérales et nos liens économiques solides » et a salué le leadership de la République dominicaine dans les Caraïbes et en Amérique centrale. Le fonctionnaire américain a déclaré que « cet accord va au-delà d’une relation, il est favorable à la croissance, à la concurrence et aux consommateurs et facilitera le commerce, les échanges économiques entre les deux nations, l’arrivée de touristes, l’échange d’étudiants, ainsi que les opportunités pour les compagnies aériennes, les entreprises de voyage et les clients ».

M. Collado a remercié les compagnies aériennes dominicaines pour leur soutien, ainsi que l’aéroport de Punta Cana, l’aéroport de Cibao, Aerodom et d’importants acteurs de l’industrie tels qu’Antonio Yapor et Mónika Infante, ainsi que le directeur de l’Institut dominicain de l’aviation civile (IDAC), Héctor Porcella.

En outre, le président du Conseil de l’aviation civile (JAC), José Marte Piantini, et le directeur du département des aéroports, Víctor Pichardo, ont également participé à la réunion. Il a également souligné le travail de l’équipe de négociation composée de la vice-ministre Patricia Mejía, des avocats Práxedes Joaquín Castillo et Leonel Melo et du conseiller juridique pour le tourisme, Natashú Domínguez.

Les représentants du gouvernement américain ont souligné le travail réalisé par l’administration actuelle dirigée par le président Abinader pour parvenir à la conclusion de l’accord, étant donné que pour les Américains, l’établissement d’un ciel ouvert avec leurs partenaires commerciaux est une politique d’État visant à garantir une plus grande compétitivité, de meilleures pratiques antitrust et un ciel plus ouvert pour les compagnies aériennes.

L’accord de ciel ouvert va maintenant passer par une phase administrative de routine, comme tous les traités binationaux, qui doit également être ratifiée par le congrès dominicain.

Source :Arecoa.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois + 17 =

Verified by MonsterInsights