Grupo Piñero réactive une partie de son offre dominicaine

La chaîne Bahia Principe Hotels & Resorts, qui fait partie de la division hôtelière de Grupo Piñero, poursuit le processus de réactivation de son offre hôtelière après les restrictions causées par la pandémie. Ainsi, après avoir récupéré l’activité dans tous ses hôtels de Tenerife et repris les opérations dans les complexes mexicains, elle rouvre aussi progressivement son offre en République dominicaine, marché sur lequel elle est leader en termes de nombre de chambres. Ainsi, depuis le 1er novembre, le « Bahia Principe Luxury Bouganville » (5E-412 chambres), le « Bahia Principe Grand Bavaro » (5E-744) et le « Bahia Principe Luxury Samana » (5E-149) ont recommencé à recevoir des clients, tandis que le « Bahia Principe Grand Aquamarine » (5E-498) fera de même à partir du 15 novembre et que le « Bahia Principe Grand La Romana » (5E-400) sera retardé jusqu’au 15 décembre. Ainsi, le groupe n’aura que quatre autres établissements dominicains en attente de réouverture, le « Bahia Principe Grand Turquesa », à Punta Cana ; le « Bahia Principe Grand San Juan », à Rio San Juan ; et le « Bahia Principe Luxury Cayo Levantado » et le « Bahia Principe Grand Cayacoa », tous deux à Samaná. Toutes les réouvertures sont effectuées dans le cadre des nouveaux protocoles de santé et de sécurité adoptés en réponse au Covid-19.

Selon Antonio Teijeiro, directeur de l’exploitation de Bahia Principe, « nous sommes très heureux de pouvoir aller de l’avant et de continuer à confirmer notre plan de réouverture qui, en ces deux derniers mois de l’année, signifie que nous avons sept hôtels de plus en activité. [Comme nous l’avions prévu, nous retrouvons progressivement un certain degré de normalité et contribuons à la réactivation du secteur dans les zones où nous opérons, avec tout ce que cela implique en termes d’économie et de reprise de l’emploi. Il faut noter que ce dernier trimestre, dans certains cas, les chiffres d’occupation sont supérieurs à ceux de 2019 à la même période de l’année ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 − 1 =