La FEDA met en œuvre des programmes d’appui aux producteurs de cacao dans la région sud du pays

Afin d’encourager la production nationale de cacao, le Fonds spécial pour le développement agricole (FEDA) met en œuvre plusieurs programmes de soutien aux producteurs de cacao de la région sud du pays, qui font partie du Plan national pour la transformation et le renouvellement de la culture dominicaine du cacao (Tamo en Cacao) géré par cette entité.

Hecmilio Galván, directeur exécutif de l’entité, a proposé de promouvoir plusieurs projets qui permettent la plantation massive de cacao dans les localités du sud du pays, comme moyen de diversifier la production dans cette région, tout en générant de l’emploi et de la richesse, mais surtout en protégeant l’environnement. La noix de coco, la récupération du café et l’avocat font également l’objet d’une large promotion à cette fin.

Selon M. Galván, la plantation de cacao biologique en République dominicaine est une véritable bénédiction, car cette culture crée des exploitations agroécologiques et agroforestières qui protègent la couverture végétale de nos sols, préservent le cycle de l’eau et protègent également la biodiversité, en plus de générer des revenus pour les producteurs grâce à la sécurité du marché pour le produit.

Pedernales

Pedernales figure parmi les priorités du gouvernement en matière de développement, car 13 hôtels, un port de croisière et un aéroport international y sont en cours de construction. Cependant, ses sources d’eau sont limitées et il est donc nécessaire de protéger les zones montagneuses afin de préserver le cycle de l’eau.

En vue de l’avenir du tourisme à Pedernales, le directeur de la FEDA met en œuvre un plan visant à encourager la plantation de cacao, ainsi que la diversification des cultures de café et d’avocat produites dans le district de José Francisco Peña Gómez.

Galván a rappelé que l’institution a fait don aux producteurs de Pedernales d’une pépinière de 1 000 mètres carrés pour la production de plants, qui est déjà en fonctionnement, et a également donné quelque 100 000 plants de cacao, ainsi que des outils (pics, pelles, machettes, houes, râteaux et brouettes, entre autres) à environ 200 producteurs, qui sont déjà en train de les planter dans les collines de Pedernales.

Barahona

Entre-temps, à Paraíso, Barahona, cette institution a bénéficié à 300 producteurs de la construction d’une pépinière de 1 000 mètres carrés pour la production de plantes et de la construction d’un centre de collecte et de fermentation du cacao, avec un investissement de près de 14 millions de pesos pour les deux projets, afin d’augmenter la production et d’améliorer la valeur ajoutée du cacao.

Ces projets sont mis en œuvre avec la Cooperativa Agropecuaria de Servicios Múltiples del Municipio de Paraíso (COOPAMUPA) et la Cooperativa Agropecuaria de Servicios Múltiples del Suroeste (COOPASURO), auxquelles la FEDA a également fait don de 100 000 plants de cacao, 50 000 sacs pour la production de plants, des outils pour la taille et la gestion des plantations de cacao et des outils agricoles pour les agriculteurs, a déclaré Galván.

Le fonctionnaire a indiqué que les techniciens de la FEDA ont donné aux cultivateurs de cacao de Paraiso et Pedernales, 10 jours de formation, y compris des instructions sur la fertilisation organique, la récolte et la post-récolte du cacao.

San Cristóbal

La FEDA se concentre sur la mise en œuvre du Plan national pour la transformation et le renouvellement de la cacaoculture dominicaine (Tamo en Cacao) sur l’ensemble du territoire national. C’est pourquoi elle a livré plus de 1 000 outils agricoles aux producteurs de cacao de Villa Altagracia, La Cuchilla et Medina, villes appartenant à San Cristóbal.

L’institution a également fait don de plus de 30 000 plants à Villa Altagracia et a l’intention de faire don de 50 000 plants à Yaguate, une nouvelle zone de culture du cacao pour le pays.

La livraison de la pépinière pour la production de plants de cacao à Paraiso et Pedernales, où le directeur de la FEDA a souligné l’importance des projets de soutien de cette institution aux producteurs de cacao, pour la consommation intérieure, l’exportation et surtout la protection de l’environnement.

Le gouverneur de Pedernales, Miriam Brea, le conseiller en cacao du pouvoir exécutif, Isidoro de la Rosa, le maire de Paraíso, Francisco Acosta, et le président de COOPASURO, Manolo Guevara, ont assisté à ces activités ; Rafael Beltré, responsable du suivi du projet FEDA ; Rafael Bueno, responsable de la technologie agricole ; Dorka Orquídea González, directrice provinciale de la FEDA à Barahona ; Ramón Emilio Jiménez, directeur régional de la FEDA, et Dios Virgilio Uceta, directeur régional d’Indocafe.

Source: presidencia.gov.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 − deux =

Verified by MonsterInsights