La mission du FMI dresse un bilan positif des performances économiques de la République dominicaine

Le gouverneur de la Banque Centrale de la République Dominicaine (BCRD), Héctor Valdez Albizu, a reçu la mission du Fonds Monétaire International (FMI), dirigée par Esteban Vesperoni, qui pendant deux semaines a réalisé, conformément à l’article IV des statuts du Fonds, une évaluation de l’économie de la République Dominicaine, en examinant son état actuel à travers l’interaction avec les départements de la Banque Centrale, ainsi qu’avec d’autres institutions économiques publiques et privées du pays.

Esteban Vesperoni a déclaré au gouverneur que l’évaluation par le FMI de la performance de l’économie dominicaine est positive, « démontrant une résilience remarquable, due en grande partie à la réponse réussie de la politique monétaire et fiscale qui a été séquencée dans le pays ». À cet égard, il a souligné l’élan que la politique monétaire a donné à la reprise de l’économie, ainsi que l’agilité du gouvernement qui a offert son aide aux secteurs les plus vulnérables dans les moments de faiblesse pendant la pandémie.

Le fonctionnaire du FMI a souligné que « cette année peut présenter des défis dus à une combinaison d’éléments tels que l’invasion de l’Ukraine, la pandémie qui reprend de la vigueur dans des pays importants comme la Chine, ou la nécessaire normalisation de la politique monétaire par la Réserve fédérale (FED) des États-Unis, ayant pu confirmer pour notre part que la République dominicaine entre dans cette période en situation de force ».

Vesperoni a également noté que l’économie dominicaine a connu une reprise très importante en 2021 au niveau sectoriel, le tourisme se distinguant par son importance et la croissance constante du nombre de touristes reçus.

Il a également souligné qu' »il est clair que la reprise de l’économie dominicaine en 2021 n’était pas un rebond statistique, mais une reprise réelle de 5 % par rapport à la situation pré-pandémique, réalisée dans un climat de stabilité, dans une période où le secteur extérieur a fait preuve de force ». Il a également indiqué qu’il a pu confirmer, lors de ses deux semaines de réunions dans le pays, que « le secteur privé comprend et apprécie ce qui a été réalisé en termes de politique monétaire ».

Vesperoni a souligné que le défi le plus important à venir est de faire face aux pressions inflationnistes, « aucun pays au monde n’y échappe, puisque nous parlons d’énergie, d’alimentation, de chaînes de production, de transport, entre autres défis de l’économie mondiale ». Il a souligné que les décisions de la Banque centrale d’augmenter le taux de politique monétaire pour maintenir ancrées les attentes des agents économiques concernant l’évolution de cette variable étaient correctes.

En ce qui concerne les perspectives, le chef de la mission a déclaré que « nous voyons l’économie converger vers son niveau potentiel dans une situation de stabilité du secteur extérieur et du système financier ».

Pour sa part, le gouverneur Valdez Albizu a souligné que la vision obtenue par la mission du FMI est tout à fait conforme à celle de la Banque centrale, indiquant que, comme il l’a expliqué à l’organisation lors d’une récente réunion, il y a eu « une tempête parfaite au-dessus d’une autre tempête parfaite » qui a affecté le prix des hydrocarbures, la disponibilité des conteneurs et le coût du fret, ajouté au problème du COVID-19, qui a paralysé les aéroports et le commerce.

Il a également souligné les efforts réalisés en matière de politique monétaire, qui ont permis de soutenir les micro, petites et moyennes entreprises, le secteur des exportations, ainsi que les ménages dominicains, entre autres bénéficiaires.

Valdez Albizu a indiqué à Vesperoni que l’économie dominicaine s’est redressée plus rapidement que prévu en 2021, avec une croissance remarquable de 12,3 %, équivalente à une expansion de 4,7 % par rapport au niveau de la production réelle en 2019, avant la pandémie. Il a noté que la bonne performance s’est poursuivie au premier trimestre de cette année avec une croissance cumulée de 6,1 %.

Le gouverneur a souligné que le processus de relance économique a bénéficié de l’important programme de relance monétaire d’environ 5 % du produit intérieur brut (PIB) mis en œuvre au début de la crise du COVID-19, ainsi que de l’amélioration significative de la situation sanitaire.

En outre, il a souligné la reprise rapide du tourisme. « Au cours du premier trimestre de 2022, plus de 1,7 million de touristes ont été accueillis, ce qui nous permet de prévoir que cette année pourrait atteindre près de 7 millions de visiteurs ».

La mission du FMI, dirigée par M. Vesperoni, était composée de Pamela Madrid, Nicolás Fernández Arias, Mario Mansilla, Hassan Adan, Dirk Van Grolleman et du représentant dominicain auprès du FMI, Frank Fuentes.

Le gouverneur Valdez Albizu était accompagné de la gouverneure adjointe, Clarissa de la Rocha de Torres, du directeur, Ervin Novas Bello, du directeur général adjoint, Frank Montaño Peña, du directeur adjoint des politiques monétaire, de change et financière, Joel Tejeda Comprés, du conseiller du gouverneur, Julio Andújar Scheker, et du directeur adjoint des comptes nationaux et des statistiques économiques, Ramón Antonio González Hernández.

Étaient également présents le directeur de la programmation monétaire et des études économiques, Joel González, la directrice du département international, Brenda Villanueva, le directeur de la réglementation et de la stabilité financière, Máximo Rodríguez, et la directrice du département du Trésor, Yamileh García Belén.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

deux + 9 =