La régionalisation comme catalyseur de la logistique de la RD

Des experts locaux et internationaux ont participé à l’événement Think Logistics 2022, Global Trade Transformation, organisé par la Chambre de commerce et de tourisme Suisse-Dominicaine (CCTDS), où ils ont convenu que la régionalisation sera le catalyseur de la logistique en République dominicaine en 2023.

Les analystes ont expliqué que les facteurs exogènes, de la situation géopolitique en Europe à la fin de la pandémie, ont motivé la logistique locale à se transformer et à tirer parti des opportunités naturelles.

« Le secteur de la logistique fait partie de la chaîne de valeur mondiale des produits. Le défi pour le commerce international est de s’adapter à la situation géopolitique changeante que nous connaissons », a expliqué Gaetan Bucher, président de la CCTDS et PDG de la société internationale CAELUM Capital.

Pour sa part, le directeur adjoint de la Direction générale des douanes, Johannes Kerner, a déclaré qu’après le Panama, la République dominicaine est le deuxième pays le plus compétitif de notre région en termes de coûts logistiques et que le travail se poursuit sur l’innovation, la technologie et la formation pour la consolidation du pays en tant que centre logistique.

« La mission HUB Logistics en Espagne a été une initiative publique-privée, mais au-delà, une opportunité académique pour analyser les bonnes pratiques qui peuvent être compétitives et les adapter à notre pays », a-t-il expliqué.

Steven Altman, professeur à l’université de New York, a expliqué que, selon l’indice de connectivité mondiale de DHL, qui mesure les flux internationaux de commerce, de capitaux, d’informations et de personnes, le commerce mondial de marchandises a augmenté de 10 % et que cela est dû aux besoins des consommateurs. Par conséquent, la mondialisation des échanges devra s’adapter et coexister avec la régionalisation.

« La principale raison pour laquelle le commerce a connu une nouvelle croissance aussi décisive, malgré les perturbations des chaînes d’approvisionnement mondiales, est l’augmentation de la demande de biens échangeables », a déclaré M. Altman, qui dirige le Stern Center for the Future of Management de l’université de New York. Selon l’indice de mondialisation qu’il publie, la République dominicaine a un potentiel de croissance de la mondialisation supérieur à la moyenne de la région.

Pendant ce temps, le vice-ministre des zones franches et des régimes spéciaux du MICM, Carlos Flaquer, a déclaré que la principale opportunité pour la République dominicaine dans le cadre de l’Alliance pour le développement de la démocratie (ADD), dont le pays fait partie, est la relocalisation des chaînes d’approvisionnement de l’Asie vers la région.

« Avec le nearshoring ou le offshoring dans la région, nous profiterons du commerce mondial. Les secteurs prioritaires qui ont été identifiés pour renforcer les chaînes de valeur sont : les dispositifs médicaux, les dispositifs électroniques, les énergies renouvelables et le tourisme de santé. »

De son côté, Alexander Schad, vice-président de la CCTDS et PDG de Schad Logistics, a déclaré que les stratégies à promouvoir actuellement sont le report, la personnalisation de masse et la logistique inverse.

« Par report, j’entends le fait de transformer le produit en sa forme finale le plus tard possible sur les marchés de consommation. Les chercheurs indiquent que la personnalisation de masse procure des avantages concurrentiels aux entreprises qui la mettent en œuvre et qu’elle est considérée comme une tendance incrémentielle latente. La logistique inverse nous offre de nouvelles opportunités pour l’économie circulaire, puisque le produit retourne au fabricant ou au distributeur pour être récupéré, réparé, recyclé ou éliminé ».

L’événement s’est déroulé en présence de l’ambassadrice suisse dans le pays, Rita Hämmerli-Weschke, et d’Erik Alma, PDG de HIT – Puerto Río Haina, qui a participé au panel : Transformation du commerce mondial, défis et opportunités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − un =