La République dominicaine accueille les organisations de télécommunications des Amériques

La République dominicaine accueille à partir de lundi la 42e réunion de la Commission interaméricaine des télécommunications (Citel) de l’Organisation des États américains (OEA), au cours de laquelle les 35 États membres échangeront leurs expériences afin de promouvoir le développement des TIC, de créer des cadres réglementaires visant le bien-être des utilisateurs et de garantir des niveaux optimaux de concurrence dans la région des Amériques.

Le ministre de la présidence et président du cabinet de la transformation numérique, Joel Santos, et le président du conseil d’administration d’Indotel, Nelson Arroyo, ont dirigé la cérémonie d’ouverture de l’événement, qui se tient dans un hôtel de cette zone touristique de l’est du pays. Ils ont été rejoints par le secrétaire exécutif de Citel, Oscar León, le directeur du bureau régional de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Bruno Ramos, et la ministre colombienne des TIC et présidente de COM/CITEL, Sandra Urritia.

Víctor Martínez, président suppléant du Comité consultatif permanent I : Télécommunications/Technologies de l’information et de la communication (PCC.I), et Araceli Auzara, représentante de l’OEA en République dominicaine, ont également assisté à la réunion.

Bartolome Pujals, directeur du cabinet d’innovation du pouvoir exécutif, était également présent.

En outre, en tant qu’invités spéciaux : les membres du conseil d’administration, Priamo Ramirez, Hilda Patricia Polanco, Fausto Rosario, Alexis Cruz et Julissa Cruz, directrice exécutive.

María Celeste Fuenmayor, spécialiste de Citel et directeurs du cabinet de transformation numérique, présidents et représentants des entreprises de télécommunications du pays.

Le président d’Indotel, Nelson Arroyo, a déclaré que l’institution développe des actions pour améliorer la connectivité afin d’assurer la transformation numérique de la République dominicaine, comme l’a fait la vision du gouvernement de Luis Abinader, qui a déclaré d’une importance primordiale l’accès universel et l’utilisation productive des TIC.

« Cette semaine, Indotel a lancé l’appel d’offres international pour améliorer la connectivité et la transformation numérique, qui commencera dans 23 communautés de la région sud », a déclaré M. Arroyo dans son discours inaugural lors de l’événement.

C’est pourquoi le gouvernement a déployé l’infrastructure nécessaire à la mise en œuvre de la technologie 5g, la République dominicaine étant le premier pays des Caraïbes à l’utiliser à des fins commerciales.

Il a ajouté que « le défi consiste à tirer le meilleur parti de cette technologie qui est désormais disponible ».

« Ce gouvernement s’est engagé à faire progresser la technologie et à combler le fossé numérique. Nous ne nous arrêterons pas tant que tout le monde ne sera pas connecté. La connectivité pour tous », a-t-il ajouté.

« Nous espérons que cet événement permettra de prendre des décisions, de lancer des idées, d’examiner les meilleures pratiques et d’aller de l’avant pour réduire la fracture numérique en République dominicaine et dans le monde entier », a-t-il conclu.

Le ministre Joel Santos a déclaré que l’engagement du chef de l’État à cet égard est inspiré par la réalisation de la transformation numérique de la société dominicaine, et c’est pourquoi il a créé le Cabinet de la transformation numérique par le décret n° 71-21, afin d’articuler avec la société civile, le secteur privé et le monde universitaire, une stratégie à court, moyen et long terme, pour réaliser le développement technologique nécessaire pour augmenter la compétitivité nationale, améliorer le niveau de vie de la population et rendre l’administration publique de plus en plus efficace et transparente.

Cet événement réunit les États membres de la Commission interaméricaine des télécommunications (CITEL) de l’OEA afin de promouvoir le débat, la coopération et la coordination régionale sur les questions liées aux politiques, au développement et à la normalisation des télécommunications/technologies de l’information et de la communication (TIC), en vue d’améliorer le développement social, économique, culturel et environnemental dans les Amériques, et de contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable.

La réunion assurera également le suivi des progrès de l’initiative pour l’expansion des télécommunications dans les zones rurales et dans les zones non desservies et mal desservies, avec la mise en œuvre de solutions d’inclusion numérique.

Source: Dplnews.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 4 =

Verified by MonsterInsights