La République dominicaine examine les échanges avec le Royaume du Maroc

La République dominicaine étudie la possibilité d’établir des relations commerciales avec le Maroc.

C’est ce qu’a déclaré le président de la Chambre des députés, Alfredo Pacheco, lorsqu’il a reçu la visite du secrétaire du Sénat du Royaume du Maroc, Jaovad Hilari, avec les membres d’une délégation de ce Parlement de la Chambre du Conseil.

« C’est une très bonne occasion pour la République dominicaine et le Royaume du Maroc de reprendre en ce moment le renforcement des relations. Examiner un grand nombre d’accords et voir de nombreux facteurs que nous savons que le Royaume du Maroc et nous pourrions avoir dans le commerce, les échanges culturels et dans de nombreux autres aspects », a déclaré Pacheco.

Entre-temps, M. Hilari a déclaré que c’était l’occasion d’exprimer la grande fierté d’être dans ce pays, qu’il a décrit comme magnifique et qui lui donne le sentiment d’être entre frères et amis.

Pour sa part, le président de la Commission permanente des affaires étrangères et de la coopération internationale de la Chambre des députés, Julio Brito Peña, a souhaité la bienvenue à la délégation qui comprenait l’ambassadeur du Maroc dans le pays, Mostapha Moucharil, et d’autres députés, avec lesquels M. Brito Peña espère renforcer les relations entre les deux pays.

Coopération en matière de changement climatique
D’autre part, la République dominicaine et le Royaume du Maroc ont entamé des discussions afin de rechercher des mécanismes de coopération Sud-Sud pour améliorer l’adaptation et la résilience des deux pays aux effets du changement climatique.

C’est ce qu’a annoncé le vice-président exécutif du Conseil national pour le changement climatique et le mécanisme de développement propre, Max Puig, lors de sa participation au séminaire « Royaume du Maroc – Parlacen : échange d’expériences et de bonnes pratiques pour un environnement durable et la lutte contre les effets du changement climatique », qui s’est tenu dans l’Aula Magna de l’Institut d’enseignement supérieur en formation diplomatique et consulaire « Dr. Eduardo Latorre Rodríguez » (INESDYC), du ministère des Affaires étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + six =