La République dominicaine participe à Latam Future Energy

La République dominicaine a participé virtuellement à la réunion Latam Future Energy, qui vise à encourager les énergies renouvelables en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Au nom du gouvernement, le ministre de l’énergie et des mines, Antonio Almonte, a déclaré que la transition énergétique représente un défi majeur pour la République dominicaine. L’administration actuelle se concentre donc sur la stimulation et la production d’énergie à partir de sources renouvelables.

Il a déclaré que, afin de réaliser la transition énergétique, ils ont signé, au cours de la première année d’administration, des contrats pour l’achat et la vente de 800 mégawatts d’énergie basée sur les énergies renouvelables.

Le ministre Almonte a souligné que cette initiative de promotion de la production d’énergie propre, impulsée par le président Luis Abinader, vise à obtenir une matrice énergétique plus diversifiée, moins dépendante des marchés internationaux et qui va de pair avec l’environnement.

Il a indiqué que plus de 80 % des centrales en service dans le pays utilisent des combustibles fossiles et que la totalité de ces combustibles doit être achetée sur le marché international, car le pays ne dispose pas de gisements de pétrole, mais qu’il s’efforce de remédier à cette situation en stimulant et en produisant des énergies renouvelables afin de disposer à l’avenir d’un système électrique autonome.

97 % de la population desservie par l’électricité
« Le système électrique dominicain a besoin d’un grand coup de pouce pour l’introduction des énergies renouvelables, comme nous le faisons dans ce cas précis. Au cours des 12 derniers mois, nous avons signé des contrats PPA (Power Purchase Agreement) pour environ 800 mégawatts de projets solaires photovoltaïques, qui sont en cours d’installation, et qui seront injectés dans le système électrique d’ici la fin de 2023 », a-t-il déclaré.

M. Almonte a déclaré qu’avec ces contrats pour la production d’énergie à partir de sources renouvelables, la République dominicaine se trouve dans un profond processus de transition énergétique, se rapprochant ainsi de l’objectif de parvenir, d’ici 2030, à ce que 30 % de l’énergie produite dans le pays provienne de sources renouvelables.

Le fonctionnaire a également souligné que 97 % de la population dominicaine a accès à l’électricité. « Le président Luis Abinader veut promouvoir fortement l’incorporation de 100 % de la population dominicaine pour qu’elle ait accès à l’électricité ».

Il a expliqué que le ministère de l’énergie et des mines dispose d’une unité d’électrification rurale et suburbaine (UERS), qui s’emploie à connecter les communautés éloignées afin qu’elles puissent accéder au réseau électrique et atteindre ainsi l’objectif consistant à fournir de l’électricité à l’ensemble de la population.

L’activité, organisée par Latam Future Energy, a été suivie par les vice-ministres de l’énergie, Rafael Gómez et des économies d’énergie et de l’efficacité énergétique, Alfonso Rodríguez, accompagnés du directeur des relations internationales du MEM, Gustavo Mejía-Ricart.

Le vice-ministre Gómez s’est exprimé sur « Le rôle de l’énergie solaire et éolienne dans les Caraïbes du futur », tandis que le vice-ministre Rodríguez a parlé de « La production et le stockage de la distribution : de grands alliés des secteurs industriel, commercial et résidentiel ».

De nombreux représentants d’entreprises impliquées dans la production d’énergie dans le pays, ainsi que des investisseurs étrangers désireux de se lancer dans ce secteur, participent à l’activité, qui se tient aujourd’hui et demain, jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un × 3 =