La République dominicaine reçoit une médaille d’or pour son plan de préservation de la santé mis en œuvre lors de la pandémie de COVID-19

Le gouvernement, par l’intermédiaire du ministre de l’Éducation, Roberto Fulcar, a reçu dans cette ville la médaille d’or pour les innovations et les stratégies déployées dans le cadre du Plan Aprendiendo en Casa Preservando la Salud (Apprendre à la maison en préservant la santé) mis en œuvre pendant la pandémie de COVID-19.

Lors de la remise du prix, le président de l’Association nationale de psychologie du développement et de l’éducation pour les enfants, les adolescents, les personnes âgées et les handicapés (INFAD), Florencio Vicente Castro, a souligné la contribution du cas dominicain au monde universitaire et aux politiques d’enseignement et a assuré aux autorités nationales, aux recteurs d’université d’Europe et d’Amérique latine et aux éminents chercheurs qu’il y a beaucoup à apprendre de ce qui se passe dans l’éducation dominicaine.

Le ministre Fulcar s’est dit honoré de recevoir une telle reconnaissance et de le faire au nom de la République dominicaine et de chacun des enseignants du pays qui ont fait de leur mieux pour contenir les effets néfastes de la pandémie sur les systèmes éducatifs du monde entier et, en particulier, de la République dominicaine.

M. Fulcar a également remercié le président de la République, Luis Abinader, et son gouvernement pour leur soutien constant et leur engagement envers la cause de l’éducation, sans lesquels les progrès réalisés ou en cours auraient été impossibles.

M. Fulcar a ensuite eu l’occasion de s’adresser à l’illustre auditoire, expliquant les détails du plan de préservation de la santé « Apprendre à la maison », la place centrale qu’y occupe la politique des enseignants et comment l’expérience dominicaine est devenue une étude de cas mondiale.

Il a également décrit le moment historique que vit la République dominicaine, qui s’engage sur la voie du développement et de la prospérité, avec pour protagoniste l’éducation de son peuple.

L’événement s’est déroulé à l’université de Grenade, en Espagne, en présence du recteur de l’université de Grenade, le Dr Pilar Aranda Ramirez, du président de la ville autonome de Melilla, M. Eduardo de Castro Gonzalez, et de la ministre de l’éducation de Rabat, le Dr Maria Antonia Trujillo ; le président de l’Association nationale de psychologie du développement et de l’éducation de l’enfance, de l’adolescence, des personnes âgées et du handicap (INFAD), Florencio Vicente Castro ; le vice-recteur à l’internationalisation de l’Université de Grenade, Dr. Dorthy Anne Kelly ; le coordinateur général du projet ECALCOR « Evaluation de la formation des enseignants en Amérique latine et dans les Caraïbes. Assurance qualité des diplômes d’enseignement », Oswaldo Lorenzo Quiles ; la doyenne de la Faculté des sciences de l’éducation et du sport, Lucía Herrera Torres, et la secrétaire exécutive de l’Accord Andrés Bello, Delva Odalys Bastista Mendieta.

Également, le directeur de l’Agence pour la qualité du système universitaire galicien ACSUG, le Dr José Eduardo López Pereira ; la directrice des projets et accords internationaux (vice-rectorat de l’internationalisation) de l’Université de Grenade, Irene Pedreira Romero ; la directrice du Bureau d’orientation universitaire, María Teresa Perandones González, ainsi qu’une centaine d’éminents chercheurs, recteurs d’université et autres acteurs majeurs de l’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-sept − six =