La République dominicaine rejoint la CAF

Le président exécutif de la Banque de développement de l’Amérique latine (CAF, anciennement Société andine de développement), Sergio Díaz-Granados, et le ministre des Finances, Jochi Vicente, ont signé un accord pour l’incorporation de la République dominicaine en tant que membre à part entière de l’organisation multilatérale.

Avec la signature de cet accord, l’État caribéen disposera d’un plus grand pouvoir de vote dans la gouvernance de l’institution, d’un accès à des ressources financières à plus long terme et de fonds de coopération non remboursables, en tant que mécanisme de soutien aux décisions de politique publique.

« Avec cette décision, nous cherchons à être pleinement présents dans cette importante organisation, qui offre de nombreux avantages pour le pays, tels que l’assistance technique et le financement à des conditions favorables de projets d’investissement que nous avons identifiés comme prioritaires », a souligné le ministre dominicain des finances.

Lire aussi : Des entreprises de transport sanctionnées pour avoir enfreint les règles avec des animaux domestiques

M. Díaz-Granados a souligné que « pour nous, la signature de cet accord est un honneur et un grand pas en avant, car il signifie une consolidation dans les Caraïbes, ce qui signifie que la CAF pourra, depuis la République dominicaine, aborder des questions stratégiques pour le reste de la région et ainsi remplir son objectif d’internationalisation ».

Díaz-Granados a ajouté que le plus grand intérêt est que la CAF soit un partenaire de la République dominicaine dans son engagement pour la transformation et pour atteindre les objectifs de l’agenda 2030 pour le développement durable. Dans le cadre de la signature, le chef de la CAF a tenu une réunion avec le président de la République dominicaine, Luis Abinader, qui a apprécié l’importance de l’accord.

La République dominicaine a rejoint la CAF en tant qu’actionnaire de série « C » en 2004. Depuis lors, l’institution a promu diverses initiatives et projets visant à collaborer avec les plans de développement nationaux, les plus récents étant le projet d’expansion de l’aqueduc de l’Est, la barrière de salinité et le transfert vers Santo Domingo Norte, qui sera exécuté par la Corporation de l’aqueduc et des égouts de Santo Domingo (Caasd), ainsi que l’octroi de ressources non remboursables pour le programme de soutien d’urgence généré par covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × trois =