La République dominicaine signe des accords avec des entreprises pour un montant de plus de 2 milliards de dollars

La République Dominicaine, dans le cadre de la Foire Internationale du Tourisme, Fitur, dont elle est un pays partenaire dans cette 42ème édition, a signé des accords avec plusieurs entreprises espagnoles et dominicaines pour un montant supérieur à 2.000 millions de dollars.

David Collado, ministre du Tourisme, s’est dit satisfait de la conclusion de ces accords et a souligné que « nous sommes reconnaissants de la confiance témoignée par les entreprises espagnoles, à laquelle a sans doute contribué le fait que la République dominicaine est le pays d’Amérique centrale et des Caraïbes qui a le mieux récupéré en termes de tourisme après la crise provoquée par Covid-19 ».

De même, « c’est le pays qui a été reconnu comme celui qui a le mieux géré la pandémie dans la région, avec le taux de vaccination le plus élevé d’Amérique centrale-Caraïbes et le seul pays d’Amérique centrale-Caraïbes qui bat des records en termes de tourisme entrant », a-t-il assuré.

Accords pertinents
Le ministère du tourisme de la République dominicaine (MITUR) et Iberia ont renouvelé un accord visant à promouvoir le pays des Caraïbes et à améliorer la connectivité avec les plus de 90 destinations desservies par Iberia en Espagne et en Europe. L’accord a été signé par le ministre du Tourisme, David Collado, et María Jesús López Solás, directrice commerciale du réseau et des alliances d’Iberia.

Le renouvellement de cet accord entre Iberia et Mitur comprend une série d’actions à travers les canaux de communication de la compagnie aérienne tels que le système de divertissement à bord, le magazine Ronda Iberia, ses profils de médias sociaux et son site web, www.iberia.com, entre autres.

Dans son programme d’hiver jusqu’en mars, la compagnie a programmé une nouvelle augmentation de sa capacité, en ajoutant deux vols supplémentaires, pour atteindre 13 fréquences hebdomadaires, ce qui démontre l’engagement et la volonté d’Iberia sur ce marché et renforce son leadership en Amérique latine.

L’augmentation des vols s’accompagne également d’un plus grand nombre de sièges – près de 270 000 sièges par an – exploités avec des avions Airbus A330-300 – d’une capacité de 292 passagers – qui inclut le produit Premium Economy et offre un plus grand espace de fret, et des Airbus A330-200 de 288 sièges.

L’accord avec Viajes El Corte Inglés a été signé par le ministre du tourisme, David Collado, et le PDG de Viajes El Corte Inglés, Jorge Shornenberguer, en présence du président Luis Abinader, et garantira la visite de plus de 200 000 touristes en République dominicaine.

De même, à Fitur, le ministère du Tourisme de la République dominicaine a signé des accords avec l’agence de voyage Rainbow Tours pour encourager le tourisme en provenance de Pologne, qui garantira trois voyages hebdomadaires à Puerto Plata depuis les aéroports de Varsovie, Poznań et Katowice. Elle a également conclu un accord avec Eurowings Discover afin d’encourager le tourisme en provenance d’Allemagne, par le biais de vols vers la ville de Puerto Plata.

Nouvelles destinations d’investissement et développement du tourisme
En outre, pendant la foire, la République dominicaine a présenté, avec l’Organisation mondiale du tourisme, les nouvelles destinations touristiques du pays où des projets hôteliers sont déjà en cours de développement et pour lesquelles des investissements hôteliers étrangers sont recherchés.

Le pays est particulièrement intéressé par le développement de trois projets spécifiques dans les années à venir : Costa del Ámbar, Miches et la relance de la ville coloniale de Santo Domingo. De manière générale, les trois destinations soulignent l’idée que c’est le moment idéal pour investir dans le pays, notamment dans ces projets.

Année touristique record
2021 a été une année record avec le meilleur mois de décembre de l’histoire du tourisme dominicain avec près de 730 mille visiteurs non-résidents, qui ont laissé un investissement de 5,626 millions de dollars et la récupération de 600 mille emplois. Cela a été rendu possible grâce à la bonne gestion de la pandémie et aux protocoles de sécurité établis par le gouvernement du pays.

Selon les mots de Luis Abinader, Président de la République :  » Le secteur du tourisme n’a jamais auparavant relevé un défi aussi important que la gestion d’une pandémie. Grâce à notre travail acharné, notre vision et notre dynamisme, nous avons pu faire face à cette crise multidimensionnelle et atteindre un port sûr offrant de grandes possibilités pour l’avenir ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 + 8 =