L’ADOFEM rencontre l’équipe technique de la santé publique sur le PLANDES 2030

L’Association dominicaine des facultés et écoles de médecine (ADOFEM) a rencontré l’équipe méthodologique et logistique du Plan stratégique national de santé (PLANDES) 2030 dans la salle Padre Aleman du ministère de l’Économie, du Budget et du Développement (MEPyD) à Saint-Domingue.

La réunion était dirigée par les doyens et directeurs des facultés des sciences de la santé et le président de l’ADOFEM, le Dr. Miguel Robiou Kranwinkel et doyen du domaine de la santé de l’INTEC.

La réunion a également été suivie par le vice-ministre du renforcement et du développement du secteur de la santé, Miguel Rodríguez Viñas, le coordinateur technique Dr. Reynaldo Peguero et la consultante technique Dr. Cecilia Buchanan, avec pour objectif principal la participation des académies au diagnostic, à la formulation et à la mise en œuvre du PLANDES 2030 vers la vision, les stratégies et les projets de santé futurs, en particulier les ressources humaines au sein du système national de santé.

Au cours de la réunion, les aspects de contextualisation et de motivation ainsi que les points clés, les forces et les faiblesses des ressources humaines dans le domaine de la santé en République dominicaine ont été présentés.

Les doyens et directeurs des Facultés des Sciences de la Santé, membres de l’ADOFEM, qui forment les ressources humaines en santé (RHS), comme les médecins, les infirmières, les bioanalystes, les pharmaciens, les dentistes, entre autres, ont analysé les propositions et projets futurs à présenter avec le consensus de l’ADOFEM.

Parmi ces propositions, il y aura l’analyse du contexte de la formation de qualité dans les résidences médicales avalisées par les universités, la révision et la mise à jour de l’examen national unique pour les résidences médicales (ENURM), les stages légaux, les programmes d’études et leur cartographie.

De même, l’inclusion dans la santé et les services, le diagnostic situationnel de quel type et où les RH sont nécessaires, l’accréditation nationale et internationale, la comparabilité, le rôle de l’ADOFEM dans l’accréditation et la certification, la présence dans la loi 42-01, la science, la technologie et l’humanisme, et le travail de la santé avec la communauté.

Après la prestation de serment de la présidence des commissions pour PLANDES 2030, le décret officiel et la définition des secteurs clés à impliquer dans les différents axes thématiques identifiés et la collecte complète des informations clés sont encore en attente.

Étaient présents à cette importante réunion 100% des universités et de leurs facultés des sciences de la santé et des écoles de médecine membres de l’ADOFEM telles que O&Med, UCNE, UTESA, INTEC, PUCMM, UNIREMHOS, UNPHU, UCE, UNIBE, UASD et UCATECI.

Le Dr Robiou s’est dit satisfait de la réunion et a remercié le ministère de la Santé publique et son représentant, le vice-ministre Rodríguez Viñas, ainsi que l’équipe technique.

Il a évoqué la formation d’un comité de gestion pour la préparation des différentes propositions qui seront sélectionnées et invitées à la prochaine réunion de l’ADOFEM qui se tiendra à l’Université nationale Pedro Henríquez Ureña (UNPHU) le jeudi 19 janvier 2023.

Source: Diariosalud.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 18 =