L’Amérique centrale et la République dominicaine renforcent la propriété intellectuelle

Les pays d’Amérique centrale et la République dominicaine se sont engagés mercredi à concevoir des politiques publiques qui intègrent la propriété intellectuelle comme un axe essentiel du développement de la région.

C’est ce qui a été établi lors de la VIIe réunion ministérielle sur la propriété intellectuelle, qui s’est tenue à Saint-Domingue, avec la participation de ministres et de vice-ministres du Costa Rica, du Salvador, du Guatemala, du Honduras, du Nicaragua, du Panama et de la République dominicaine, indique le ministère de l’industrie et du commerce du pays hôte dans un communiqué.

La réunion a été clôturée par le directeur général de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Daren Tang, qui a exprimé la volonté de l’organisation de collaborer avec les autorités des pays réunis et de les soutenir sur les questions de propriété intellectuelle.

Tang a souligné que ces questions seraient principalement associées au tourisme, au patrimoine archéologique, culturel et musical, ainsi qu’à la production de café, de bananes et de rhum, activités caractéristiques de l’Amérique centrale et des Caraïbes.

Pour sa part, le ministre dominicain de l’industrie, du commerce et des Mipymes, Víctor Bisonó, a souligné que l’une des principales actions que le pays entreprend pour renforcer la propriété intellectuelle consiste à promouvoir la stratégie nationale pour les services modernes.

Cet outil, a déclaré le fonctionnaire, a servi à améliorer la compétitivité des petites et moyennes entreprises, ainsi qu’à réduire les formalités d’enregistrement des marques et autres signes distinctifs et l’appellation d’origine qui a été réalisée pour le rhum dominicain.

« La promotion, la protection et l’application des droits de propriété intellectuelle jouent un rôle essentiel dans le développement de projets à potentiel économique et social qui ont un impact sur tous les niveaux de la société dominicaine », a déclaré M. Bisonó.

Le ministre du commerce, de l’industrie et du développement du Nicaragua, José de Jesús Bermúdez, et le secrétaire d’État aux sciences et à la technologie du Honduras, Luther Castillo Harry, ont assisté à la réunion.

Le Guatemala était représenté par le vice-ministre de l’économie, Roberto René Alonzo, le ministre du commerce intérieur et de l’industrie du Panama, Omar Edgardo Montilla, le ministre de la paix du Costa Rica, Jairo Vargas, ainsi que la directrice générale de l’innovation et de la compétitivité du ministère de l’économie du Salvador, Andrea Pérez de Novoa.

Des présentations ont également été faites par le directeur général adjoint de l’OMPI, Marcos Alemán, le chef de l’Unité des établissements humains de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), Diego Aulestia, et le secrétaire à l’intégration de l’Amérique centrale, le Guatémaltèque Duayner Salas Chaverri.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + six =