Le ministère de l’éducation donne la priorité aux domaines qui ont un impact sur l’apprentissage

Le ministre de l’Éducation, Ángel Hernández, a assuré que le ministère a donné la priorité aux dépenses éducatives en changeant le profil de l’investissement et en se concentrant davantage sur la qualité et sur les aspects liés au processus d’apprentissage, qui est passé de 6 % à 12 % au cours de cette administration.

Le ministre a tenu ces propos lors de la présentation à San Francisco de Macorís des manuels imprimés et numériques produits par l’Universidad Católica Nordestana (UCNE) sous la coordination de l’Unité éditoriale du ministère de l’Éducation dans le cadre du projet Open Book, où il a souligné leur importance car ils transmettent le contenu du programme d’études et aident les élèves à saisir ce qui est défini comme le projet de la nation.

« Dans le passé, le ministère de l’Éducation consacrait moins de 6 % aux programmes de formation des enseignants, au mobilier, aux manuels scolaires et à tout autre support ayant un impact sur la salle de classe. Ce chiffre a augmenté de 12 % au cours de cette administration, ce qui a permis de modifier le profil de l’investissement et de le consacrer davantage à la qualité et aux aspects liés au processus d’apprentissage des élèves « , a déclaré M. Hernández.

Le ministre de l’éducation a déclaré que grâce à la gestion des 4 % du produit intérieur brut (PIB) alloués à l’éducation, il y a aujourd’hui plus d’écoles, des salles de classe de meilleure qualité et, cette année, le ministère a investi près de 10 000 millions de pesos dans la réparation d’écoles qui n’avaient pas été touchées depuis des années.

En ce qui concerne le programme « Livre ouvert », le ministre Angel Hernandez a déclaré qu’à ce jour, 156 000 textes ont été téléchargés à l’aide d’appareils numériques, que 320 000 élèves du pays ont visité la plateforme et que chaque jour, de plus en plus de jeunes entrent sur ce portail à la recherche d’informations.

Il a ajouté que les manuels scolaires représentaient une dépense importante pour les familles, mais qu’ils sont désormais gratuits pour le grand public, ce qui change l’éducation du pays.

M. Hernández a également mis l’accent sur des projets tels que le programme de transport scolaire (TRAE), lancé officiellement par le président Luis Abinader, qui prévoit la mise à disposition de 1 600 bus pour le transport des élèves vers leurs écoles. Il a également mis l’accent sur la construction et la réparation des salles de classe, ainsi que sur la formation des enseignants afin de favoriser l’apprentissage des élèves.

Il a déclaré que ce type d’éducation est ce qui doit être vu et comment il a un impact sur la société dominicaine, soulignant que « nous devons tous être d’accord parce que l’éducation est la première priorité du pays ».

Il a réitéré que tout le monde doit proposer de changer l’école, ce qui peut également être réalisé en fournissant à chaque élève un manuel, qui pendant les 10 dernières années n’a pas atteint l’enseignement secondaire et qu’aujourd’hui cela a été résolu pour tous les enfants.

Lors de son intervention, le ministre a félicité les auteurs qui ont travaillé sur les livres et tous ceux qui ont cru que c’était possible, comme l’Académie des sciences et les universités, pour faire en sorte que 72 livres soient maintenant disponibles sur le site web du ministère.

Il a précisé que l’ensemble du projet comprend 195 textes, ce qui permettra aux élèves d’avoir une diversité de contenus et d’auteurs, ainsi qu’une formation au leadership citoyen que nous souhaitons tous avoir pour vivre dans une société démocratique et un monde meilleur pour tous nos enfants.

Le recteur de l’UCNE, le révérend père Isaac García de la Cruz, a déclaré que depuis que le Minerd a lancé l’appel à ce projet, l’université qu’il dirige l’a accepté comme une contribution au bien-être et à la transformation du pays et l’a remercié pour la confiance qu’il lui a accordée en partageant ses stratégies, ses connaissances et ses préceptes, qui ont guidé les auteurs dans la réalisation de ces livres.

« Chaque livre, au niveau national, a un visage derrière lui et il était nécessaire que nous le connaissions, parce que ces livres ne sont pas seulement des lettres mortes ou froides qui finissent dans une bibliothèque, mais surtout des connaissances actuelles et réelles, des processus d’enseignement-apprentissage, qui conduiront le pays à un changement radical », a déclaré le révérend.

Apolinar Escolástico, directeur de l’école d’éducation de l’Universidad Nordestana, a déclaré que les manuels sont la base sur laquelle les élèves construiront leurs rêves et leurs aspirations et que les nouveaux matériels didactiques fourniront aux élèves les compétences nécessaires à leur développement académique, car ils ont été conçus pour fournir une éducation de qualité, accessible et équitable pour tous.

De même, Manuel Núñez, directeur de Editorial Libro Abierto, a déclaré qu’il n’était pas possible auparavant de répondre aux besoins des services éducatifs, mais qu’aujourd’hui, grâce à la plateforme du Minerd, il est possible d’accéder au livre ouvert depuis l’endroit le plus éloigné, par le biais d’un ordinateur ou d’un téléphone portable, ce qui constitue une réalisation unique dans le secteur de l’éducation.

« Nous pensons que l’éducation est un bien qui nous permet de perpétuer la nation, en créant des individus qui savent lire, s’exprimer et dire ce qu’ils pensent, devenant ainsi des personnes productives », a déclaré M. Núñez.

Il a précisé qu’à ce jour, environ quatre millions d’exemplaires de l’édition imprimée des manuels ont été distribués, et qu’il en reste encore 40 % à distribuer.

Source: presidencia.gov.do

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − dix-huit =

Verified by MonsterInsights