Le président Abinader assiste à la cérémonie d’inauguration des travaux d’agrandissement de l’aéroport de Punta Cana et de construction d’un centre logistique, qui générera 7 000 nouveaux emplois

Le président Luis Abinader a réitéré ce dimanche son appel aux investisseurs nationaux et étrangers à investir en République dominicaine et a affirmé que ce gouvernement soutiendra les projets qui améliorent la qualité de vie de tous les Dominicains, tant qu’ils respectent les lois et la Constitution du pays.

En donnant le premier coup de pioche pour la construction d’un centre logistique et l’agrandissement de l’aéroport de Punta Cana, le président a souligné l’importance des travaux.

Il générera plus de sept mille emplois et bénéficiera d’un investissement de 280 millions de dollars.

« Je répète que c’est le moment d’investir en République dominicaine. Aujourd’hui, je le dis avec beaucoup plus de certitude et de sécurité. C’est aujourd’hui le meilleur moment pour investir dans le pays. Aujourd’hui, nous sommes ouverts aux investissements pour créer des emplois, améliorer chacun de nos services et promouvoir chacun de nos secteurs. Nous devons tous travailler ensemble, afin que personne ne soit laissé de côté dans ce progrès, ce développement et cette croissance », a déclaré le président.

Ces déclarations ont été faites par le chef de l’État lorsqu’il a donné, avec le groupe Punta Cana, le premier coup de pioche pour la construction de la zone franche de Punta Cana (PCFTZ), un centre logistique, un parc aérien, maritime, terrestre et une zone franche, ainsi que pour l’agrandissement du terminal B de l’aéroport de Punta Cana.

« Là où cela va être créé, où les familles dominicaines pourront vivre dignement, ce gouvernement sera là pour les soutenir dès le début, en facilitant les investissements avec transparence », a déclaré le président.

Il a souligné que des investissements records sont réalisés dans le pays et que cela est dû à la confiance et aux grandes opportunités qu’offre l’administration gouvernementale actuelle.

Le président Abinader a déclaré qu’avec ce nouveau projet « nous sommes à l’avant-garde du secteur de la logistique ».

« L’objectif de ce gouvernement est d’améliorer la qualité de vie de la population et cela passe par une collaboration avec les hommes d’affaires et les professionnels. Nous devons travailler dans un pays uni. Seul un pays uni dans l’histoire du développement économique atteint ses objectifs », a déclaré le président.

Le président Abinader, dans son discours, a déclaré qu’il s’agissait de l’un des travaux d’infrastructure les plus importants et qu’il projetait la République dominicaine comme un centre logistique international de premier ordre.

Il a estimé qu’avec le lancement de ces projets, la République dominicaine est fermement engagée dans la revitalisation de l’économie de toute la région et la croissance de l’ensemble du pays.

Pour sa part, le ministre du Tourisme, David Collado, a souligné qu’avec la construction de ce nouveau projet, le secteur privé montre la crédibilité dont jouit le président Abinader.

Il a également félicité la famille Rainieri pour sa contribution continue au pays et aux familles dominicaines.

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ito Bisonó, a déclaré que le travail qui commence aujourd’hui est un grand rêve qui apportera de grands bénéfices au pays.

« Ce qui commence aujourd’hui est le résultat d’une grande vision d’années de travail par le Groupe Punta Cana, qui a rencontré une administration comme celle de notre président Luis Abinader-Corona, dédié corps et âme à prendre les bonnes décisions, sans bureaucratie, générant la confiance, les investisseurs nationaux et internationaux qui voient avec de nouveaux yeux à la République dominicaine, un pays qui leur garantit une plate-forme avec des règles claires, de mener à bien en toute sécurité de grands projets dans les plus brefs délais », a déclaré Bisonó.

Il a déclaré que ce centre logistique profitera de la connectivité qui existe aujourd’hui avec quelque 300 villes dans le monde à partir de l’aéroport international de Punta Cana, avec une zone franche, un centre de réparation et d’entretien des avions et un centre de carburant.

À son tour, le président-directeur général du groupe Punta Cana, Frank Elías Rainieri, a exprimé qu’ils ont été fidèles à leur engagement de travailler pour le progrès économique et social du pays.

« À travers la zone franche de Punta Cana et l’expansion du terminal B de l’aéroport international de Punta Cana, nous présentons deux initiatives qui projettent la vision de l’avenir avec laquelle nous nous engageons pour le développement du pays. Nous continuons à en imaginer d’autres », a déclaré Frank Elías Rainieri.

Il a ajouté que « le terminal B sera prêt à recevoir le service de pré-contrôle de l’immigration et des douanes des États-Unis, qui, nous en sommes certains, sera approuvé par les avantages compétitifs qu’il offre à la République dominicaine en tant que destination touristique et investissement.

Zone de libre-échange de Punta Cana (PCFTZ)

Le PCFTZ, à partir de son centre de logistique aérienne, traitera l’importation, l’exportation, le transbordement et le fret par colis sur un terrain de 265 518 m² et 75 mille m² de construction, ce qui consolide le processus des opérations de fret dans les avions de passagers.

Parc de la zone de libre-échange

Elle disposera également d’un parc de zone franche qui stimulera l’industrie manufacturière et les services en facilitant la création de différentes entreprises sur un terrain de 185 312 m² et une construction approximative de 93 820 m². Les bureaux administratifs de la zone franche de Punta Cana comprendront les opérations de la direction générale des douanes (DGA), de DP World Caucedo et de la zone franche.

Agrandissement du terminal B : aéroport de Punta Cana

L’expansion du terminal B de l’aéroport international de Punta Cana sera réalisée grâce à un investissement de 80 millions de dollars US, avec une capacité d’accueil de 3 millions de passagers. Ce projet couvrira une superficie d’environ 25 000 m² et comportera sept portes, ainsi que sept ponts aériens. La construction devrait être achevée d’ici novembre 2022. L’extension est entre les mains d’architectes et d’ingénieurs locaux.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’ancien président du Mexique, Enrique Peña Nieto, et la bénédiction a été donnée par Monseigneur Jesús Castro Marte, évêque du diocèse de Nuestra Señora de la Altagracia.

Étaient également présents José Ignacio Paliza, ministre administratif de la présidence, Víctor Bisonó, ministre de l’industrie et du commerce, David Collado, ministre du tourisme, José Marte Piantini, président du Conseil de l’aviation civile, ainsi que d’autres responsables gouvernementaux et hommes d’affaires.

Étaient également présents le président de la Chambre des députés, Alfredo Pacheco, le ministre des Travaux publics, Deligne Ascensión, et le ministre du Travail, Luis Miguel de Camps, ainsi que le directeur général des douanes, Eduardo Sanz Lovatón, et le directeur général de l’immigration, Enrique García.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × 4 =