Le tourisme, la pièce qui fait tourner le moteur économique

À en juger par les chiffres, le secteur du tourisme dominicain est devenu la pièce maîtresse qui fait tourner le moteur de l’économie dominicaine, deux ans après le début d’un gouvernement qui a dû faire face aux effets des mesures d’endiguement face à la pandémie de COVID-19 et, ces derniers mois, au scénario inflationniste exacerbé par le conflit armé entre la Russie et l’Ukraine.

Il y a tout juste une semaine, le gouverneur ratifié de la Banque centrale de la République dominicaine, Héctor Valdez Albizu, a souligné que l’activité des hôtels, bars et restaurants a le plus contribué à la croissance de l’économie dominicaine cette année.

À cet égard, il a noté que le tourisme a contribué à hauteur de 1,8 point de pourcentage à l’expansion moyenne de 5,6 % enregistrée par l’économie au cours de la période janvier-juin 2022, soit un tiers de la croissance enregistrée au cours du semestre, avec une augmentation de sa valeur ajoutée réelle de 34,3 %.

Valdez a souligné que cette « performance remarquable » répond à l’arrivée de 3 547 143 voyageurs en janvier-juin de cette année, pour une augmentation de 1 649 500 passagers (86,9 %) au cours des six premiers mois de 2022 par rapport à la même période de 2021.

Il a ajouté que cette tendance favorable s’est à nouveau reflétée dans l’arrivée de passagers non-résidents reçus en juillet 2022, atteignant le chiffre de 735 064 touristes, battant des records en étant « le meilleur mois de juillet jamais enregistré », selon les données annoncées par le ministre du Tourisme, David Collado.

Quant au taux d’occupation moyen des hôtels pour la période janvier-juin 2022, il a indiqué qu’il était de 72 %, et pour juillet, de 75 %.

Dans un document de presse, le gouverneur a souligné l' »effet positif » qu’ont eu les politiques mises en œuvre par le gouvernement pour stimuler le secteur.

Génération de devises étrangères
En termes de revenus touristiques, selon la Banque centrale, 4 121,5 millions de dollars sont entrés dans le pays en janvier-juin 2022, dépassant le montant de 4 082,9 millions de dollars reçus au cours de la même période de 2019, avant la pandémie, comme un reflet de la reprise totale que le secteur a enregistrée.

Punta CanaM. Valdez prévoit que, si la tendance récente se poursuit jusqu’à la fin de cette année, le chiffre « sans précédent » de 8 400 millions de dollars pour ce concept sera atteint.

Il a déclaré que les recettes en devises du tourisme, ainsi que l’afflux de transferts de fonds, contribuent à maintenir un équilibre durable du compte courant de la balance des paiements et à préserver la stabilité des taux de change, « un élément important pour générer la certitude parmi les agents économiques ».

Il a indiqué que 31% des investissements directs étrangers (IDE) en 2021, soit quelque 960 millions de dollars, étaient destinés principalement à l’expansion et au remodelage des infrastructures touristiques, avec une valeur attendue de près d’un milliard de dollars pour ce concept dans ce secteur à la fin de 2022.

Emplois, le revers de la médaille

Si tout va bien pour le secteur du tourisme, secteur que le gouvernement de Luis Abinader a privilégié dans son soutien lors de la phase la plus difficile de la pandémie et dont la reprise a été reconnue en mai dernier par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), les chiffres de l’emploi formel ont subi un revers.

Dans ses deux dernières statistiques consolidées, le ministère du tourisme (Mitur) a indiqué qu’en mai, le secteur touristique dominicain a atteint 175 604 emplois formels, mais qu’en juin, ce chiffre est tombé à 173 345, soit 2 259 emplois de moins.

98,389 98 389 touristes sont arrivés en République dominicaine via des bateaux de croisière au cours du mois de juillet.

La raison est peut-être due au fait que certaines entreprises n’ont pas pu continuer à fonctionner après la pandémie de COVID-19, a déclaré aux membres de la presse Jacqueline Mora, vice-ministre technique de Mitur. « De nombreuses entreprises n’ont pas été en mesure de poursuivre leurs activités en raison de la pandémie », a-t-elle déclaré. Mais elle est convaincue qu’ils vont se redresser avec les nouveaux projets hôteliers en cours de construction.

Le ministre du Tourisme, David Collado, a présenté le 1er août dernier les données du mois de juillet dans lesquelles on visualise une diminution du nombre d’entreprises opérant par rapport au même mois de 2021, passant de 6 873 entreprises l’année dernière à 6 381 cette année, soit 492 entreprises de moins.

« Le tourisme dans tous les coins

Compte tenu des bons résultats, et deux ans après le début de son administration, le gouvernement Abinader veut maintenir l’élan de ce secteur.

Le 3 août, et après que le ministre du tourisme ait présenté le nombre record de visites touristiques en juillet, le programme « Le tourisme dans tous les coins » a été lancé, une plateforme qui, selon le gouvernement, vise à promouvoir et à soutenir le tourisme en République dominicaine. Il vise à faire connaître certains produits nationaux et le développement communautaire.

Grâce à ce programme, une campagne de communication multicanal sera menée dans le but de motiver les Dominicains à mieux connaître leur pays, à profiter de sa culture, de ses paysages et des personnes qui le composent.

De bons présages pour le tourisme

Lors de la remise d’un prix de l’Association des hôtels et du tourisme de la République dominicaine (Asonahores) au cabinet du tourisme la semaine dernière, le président Luis Abinader a prédit la poursuite de la bonne conjoncture pour le tourisme dominicain, grâce aux projets qui sont exécutés dans le cadre de partenariats public-privé : le remodelage de la ville coloniale de Saint-Domingue, la consolidation de Punta Cana, la relance de Puerto Plata et le projet Cabo Rojo à Pedernales.

En savoir plus: ACTUALITÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 9 =