Les institutions aéronautiques de la RD signent un accord pour la gestion de l’aide humanitaire internationale

Le Conseil de l’aviation civile (JAC), l’Institut dominicain de l’aviation civile (IDAC), ainsi que d’autres représentants de ministères, d’institutions du secteur de l’aviation et d’agences spécialisées, ont signé un accord pour la mise en œuvre de la « Stratégie de coordination interagences pour la gestion de l’aide internationale dans les situations d’urgence ».

L’accord vise à établir des lignes directrices pour rationaliser la demande, la réception et l’enregistrement de l’aide humanitaire internationale et sera coordonné par le ministère de l’économie, de la planification et du développement (MEPyD), le ministère des affaires étrangères (Mirex) et le Centre des opérations d’urgence (COE).

En outre, les institutions de soutien sont : le ministère des finances, le ministère de la santé publique et de l’assistance sociale, le ministère de la défense, la direction générale des douanes (DGA), la protection civile, l’autorité portuaire dominicaine (Apordom), le programme de médicaments essentiels/centre de soutien logistique (promese/cal), la direction nationale du contrôle des drogues.

L’accord établit la stratégie et promeut l’efficacité de la coordination entre les entités impliquées dans le contexte d’urgence et a été signé par José Ernesto Marte Piantini, président de la JAC, le directeur général de l’IDAC, Héctor Porcella, le ministre de l’économie, Pavel Isa Contreras, et le ministre de la défense, le lieutenant-général Carlos Luciano Díaz.

Marte Piantini a déclaré que, de la même manière, l’accord contribue à établir la fluidité des opérations, « la connectivité étant essentielle pour acheminer l’aide humanitaire internationale là où elle est nécessaire ».

Il a ajouté que les lignes directrices pour la gestion de l’aide internationale dans les situations d’urgence représentent l’outil d’orientation et le guide idéal pour les responsabilités des institutions dont les attributions font partie de l’articulation dans ce contexte.

Porcella a affirmé que l’accord constitue un grand pas en avant dans le renforcement de la capacité de l’État dominicain à répondre à toute calamité publique ou situation d’urgence pouvant affecter le pays.

Il a affirmé que le nouveau protocole est pleinement conforme à la philosophie de la nouvelle stratégie de responsabilité sociale récemment lancée par l’IDAC.

Source: Arecoa.com

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 4 =

Verified by MonsterInsights