Les institutions publiques de la RD reconnues pour leurs progrès dans le domaine des TIC

 

Avec un score de 97,87 points, le ministère de l’Économie, de la Planification et du Développement (MEPYD) a remporté la plus haute récompense décernée par l’Office gouvernemental des technologies de l’information et de la communication (OGTIC) lors de la neuvième édition de l’indice d’utilisation des technologies de l’information et de la communication et de mise en œuvre du gouvernement électronique dans l’État dominicain, iTICge 2022, qui récompense les institutions publiques.

L’iTICge cherche à évaluer systématiquement les efforts réalisés et en cours, concernant la mise en œuvre des TIC et des solutions d’e-gouvernement axées principalement sur les services aux citoyens, l’efficacité interne et la transparence dans les institutions publiques de la République dominicaine, et évalue chaque année les institutions qui appliquent et ont présenté des preuves de progrès dans leur gestion, dans quatre piliers transcendantaux : l’utilisation des TIC, la mise en œuvre de l’e-gouvernement, le gouvernement ouvert, ainsi que l’e-participation et le développement des e-services.

Cette année, une reconnaissance a également été accordée à d’autres initiatives gouvernementales qui ont démontré les progrès du pays en matière de numérisation des services, comme ProUsuario Digital, de la surintendance des banques, le système d’intelligence touristique et l’unité centrale des procédures touristiques (UCTT), du ministère du tourisme ; le développement de DATACOMEX-RD, Fair Prices, Industries RD, Free Trade Zone Data RD, Digital Check et le Creative Directory, du ministère de l’industrie, du commerce et des MPME ; ainsi que le service Apostille Online, du ministère des affaires étrangères.

L’événement a également récompensé des personnalités de la vie publique nationale qui ont contribué à la promotion de la transformation numérique dans tout l’État dominicain.

Pedro Quezada, directeur général de l’OGTIC, en prononçant le discours d’ouverture, a déclaré qu’iTICge est une étape fondamentale du programme de gouvernement numérique car elle montre les progrès de l’État dominicain, qui est désormais plus interconnecté, plus transparent et plus proche des citoyens, ce qui est l’objectif pour l’année 2030.

Quezada a expliqué que le fait de mesurer chaque année les progrès technologiques dans le secteur public permet de concevoir des stratégies qui ont un impact sur la transparence, l’efficacité et la participation des citoyens, transformant ainsi la qualité de vie des Dominicains.

« Cela nous aide à comprendre l’image de notre pays en termes d’innovation technologique, de progrès et de possibilités d’amélioration dans la fourniture de services aux citoyens. Mais, surtout, elle augmente la productivité et la compétitivité de la République dominicaine », a déclaré le fonctionnaire.

Il a souligné que le pays a fait des progrès significatifs en matière de gouvernement ouvert et d’e-Participation, avec des indicateurs qui montrent un résultat de 76,01, ce qui indique une amélioration considérable et une augmentation de la performance de cet indicateur, par rapport à l’année dernière, qui était de 66,07.

« Nous démontrons ainsi un réel engagement des organes et institutions dirigeants dans la prise de décision face aux citoyens, ainsi que le renforcement de la transparence gouvernementale », a déclaré M. Quezada.

Le fonctionnaire a indiqué qu’il existe actuellement un total de 340 institutions, contre 277 dans la dernière étude, ce qui représente une augmentation de 22,74 % par rapport aux institutions évaluées l’année précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

8 − 2 =