Onesvie certifie le premier réseau d’évaluateurs structurels du pays

L’Office national d’évaluation sismique et de vulnérabilité des infrastructures et des bâtiments (Onesvie), par le biais du projet Renforcement de la gestion des risques de catastrophes en République dominicaine (Progeri-RD) de la Commission nationale d’urgence (CNE), financé par l’Union européenne, livre au pays la première promotion du Réseau dominicain d’évaluateurs structurels (REED).

Il est composé d’un total de 47 professionnels qui ont obtenu le « Diplôme d’évaluation des bâtiments », enseigné à l’Institut technologique de Saint-Domingue (Intec), dans le but de certifier des techniciens de différents domaines pour contribuer à la sécurité des bâtiments, des infrastructures et des lignes de vie au niveau national dans le cas d’une catastrophe.

Au cours de l’événement, la « Méthodologie standardisée pour l’évaluation des bâtiments » a également été institutionnalisée. Elle sera utilisée par les évaluateurs et vise à rendre les processus d’évaluation et de collecte de données plus efficaces avant et après un événement. L’Onesvie et les 20 institutions publiques et privées participant à la formation réaffirment leur engagement à rendre le processus d’évaluation des bâtiments plus efficace dans notre pays.

Leonardo Reyes Madera, directeur général de l’Onesvie, a remercié l’Union européenne et les institutions impliquées, et a exprimé sa satisfaction pour cette réalisation, qui crée un précédent et démontre en même temps la responsabilité que l’Onesvie a assumée pour traiter le problème de la vulnérabilité sismique. « Les tremblements de terre ne donnent aucun avertissement et leurs conséquences peuvent être irréparables. Je pense que nous avons encore le temps de réduire les vulnérabilités de nos bâtiments », a-t-il déclaré.

S’adressant à la première promotion d’évaluateurs, le directeur de l’Onesvie a déclaré : « Vous serez la voix de l’alerte, vous êtes officiellement habilités à être des multiplicateurs de ce message de prévention, qui représente la véritable résilience. Pour la première fois en République dominicaine, nous cesserons de deviner ce qui peut arriver dans n’importe lequel de nos bâtiments, tant dans le secteur public que privé ».

Juan Salas, président de la Commission nationale des urgences et directeur exécutif de la défense civile, a déclaré que les institutions qu’il dirige continuent d’articuler des actions qui contribuent à une culture de la prévention des risques, à partir du niveau local, un travail qui est démontré par cette remise de diplômes à des techniciens spécialisés.

Yanelba Abreu, administratrice du projet RD, a salué les efforts de toutes les institutions impliquées dans chacune des étapes du programme de formation.

Patricia Céspedes, directrice du suivi de la coopération régionale du ministère de l’économie, de la planification et du développement, et Alliet Ortega, vice-recteur de l’administration de l’Institut technologique de Saint-Domingue, ont également assisté à l’événement.

L’accord pour l’institutionnalisation de la méthodologie d’évaluation des bâtiments a été signé par l’Onesvie, la CNE, la Défense civile, le Centre des opérations d’urgence (COE), le ministère des Travaux publics et des Communications (MOPC), le ministère du Logement et des Bâtiments (MIVED), le ministère de la Santé publique (MSP), la Corporation des eaux et des égouts de Saint-Domingue (Caasd), la Croix-Rouge dominicaine et le ministère de l’Éducation de la République dominicaine (Minerd).

Ont également participé à la formation des membres de l’Ordre des ingénieurs, architectes et géomètres (CODIA), du ministère de la Défense (MIDE), de la Police nationale (PN), ainsi que de l’Institut national des ressources hydrauliques (Indrhi), de l’Institut national de l’eau potable et de l’assainissement (Inapa), des Femmes ingénieurs de la République dominicaine (MIRD), de l’Université autonome de Saint-Domingue (UASD) et de l’Université catholique pontificale Madre y Maestra (PUCMM).

Les données relatives aux membres du REED seront intégrées à la « Banque d’évaluateurs », mise à la disposition de l’État dominicain par l’intermédiaire des institutions gouvernementales et non gouvernementales impliquées dans les actions de prévention, d’atténuation, de réponse, de réhabilitation et de rétablissement face aux événements naturels.

Des représentants d’institutions publiques et privées, des membres de la société civile et des invités spéciaux ont assisté à l’activité, qui s’est déroulée le vendredi 13 octobre 2023, Journée internationale de la réduction des risques de catastrophes.

À propos de l’Onesvie

Il s’agit d’une institution rattachée à la Présidence de la République, dont la mission est de contribuer à atténuer le risque sismique des bâtiments et des infrastructures, de protéger la vie des citoyens grâce à des procédures techniques et éducatives. Les services offerts par l’Onesvie sont à la disposition des institutions publiques et privées, ainsi que des citoyens.

À propos du programme

Le programme RD, dans le cadre du Programme Indicatif Régional (PIR), au titre du 11ème FED, vise à poursuivre le renforcement du Système National d’Information Intégré (SINI) et de l’Ecole Nationale de Gestion des Risques afin de favoriser sa projection au niveau régional.

Source: presidencia.gov.do

author avatar
République Dominicaine Live

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − trois =

Verified by MonsterInsights