Réglementation pour encadrer la mobilité électrique en RD

La réglementation de l’électromobilité dans le pays vise à garantir à la fois les droits des usagers et le respect des normes de qualité, de sécurité, de conception et de fonctionnement des systèmes de recharge des véhicules électriques.

La surintendance de l’électricité (SIE), a tenu une audience publique pour prendre connaissance des projets de « Règlement des taux applicables à la recharge des véhicules électriques » et de « Règlement technique des systèmes de recharge des véhicules électriques », dans le but de doter la République dominicaine d’un cadre juridique pour réglementer le marché croissant de l’électromobilité.

Dans un communiqué de presse, le SIE a rappelé qu’en tant que régulateur du secteur électrique dominicain, il est responsable de la réglementation de la mobilité électrique dans le pays, y compris les aspects tarifaires et techniques.

La réglementation de l’électromobilité dans le pays vise à garantir à la fois les droits des utilisateurs et le respect des normes de qualité, de sécurité, de conception et de fonctionnement des systèmes de recharge des véhicules électriques, y compris les tarifs résidentiels et commerciaux, ainsi que les procédures et autorisations pour l’installation des infrastructures de recharge.

Cet instrument juridique définit les exigences techniques et tarifaires pour le raccordement des stations ou points de recharge de véhicules situés dans des lieux publics et privés à usage public, dans la zone d’influence de toute entreprise électrique qui fournit le service public de distribution d’électricité.

L’audience publique était dirigée par le président du conseil d’administration du SIE et surintendant de l’électricité, Andres Astacio Polanco; les membres du conseil, Aura Caraballo et Diogenes Rodriguez.

Le surintendant Astacio a souligné que cette audience publique est très importante car la réglementation de la mobilité électrique est un défi qu’ils ont relevé, afin de s’orienter de plus en plus vers une transition énergétique, en adoptant des pratiques durables et respectueuses de l’environnement.

« En tant que régulateur du secteur électrique dominicain, nous sommes fiers de présenter ces propositions, qui sont le résultat de mois de travail avec l’objectif de développer Andrés Astacio Polanco, Aura Caraballo, Diógenes Rodríguez, Clemens Findeinsen de la Gizdes aspects fondamentaux tels que la commercialisation, l’interopérabilité, les tarifs commerciaux et résidentiels, les aspects techniques et de sécurité, l’impact sur le réseau, la consommation d’énergie, la recharge intelligente, l’enregistrement et les transactions des stations de recharge, les aspects juridiques et les meilleures pratiques internationales. »

Il a également remercié l’Agence de coopération allemande GIZ, qui, par le biais du projet de transition énergétique, a financé le conseil pour le développement des propositions présentées.

L’événement a compté avec la participation et l’intervention des agents du secteur de l’électricité et de la mobilité impliqués dans le sujet, ainsi que du grand public. Les participants ont répondu aux questions et ont formulé des commentaires et des suggestions.

Avec la célébration de cette audience publique, le SIE se conforme à la loi générale de libre accès à l’information publique n° 200-04, à la loi générale sur l’électricité 125-01 et à la résolution SIE-81-2005, datée du 10 octobre 2005, qui établit le règlement pour la célébration des audiences publiques.

En tant qu’entité de régulation et de supervision du secteur électrique national, la Surintendance de l’Électricité s’engage dans la transformation de la mobilité électrique en République Dominicaine, et déploie donc des politiques publiques pour atteindre une plus grande compétitivité et efficacité dans ce marché croissant de véhicules qui sont alimentés par des énergies propres.

En savoir plus: ÉCONOMIE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre × 5 =