Programme zéro bureaucratie et procédures de guichet unique d’investissement

Zero Bureaucracy cherche à traiter les permis pour les secteurs prioritaires du guichet unique d’investissement.

L’accord du programme « zéro bureaucratie » a été signé par ProDominicana et le ministère de l’environnement.

Le Centre d’Exportation et d’Investissement de la République Dominicaine (ProDominicana), et le Ministère de l’Environnement et des Ressources Naturelles, ont signé l’accord pour la mise en œuvre du programme Zéro Bureaucratie dans le but d’établir la connexion des permis et des procédures associées des secteurs prioritaires du Guichet Unique d’Investissement.

La signature a été menée par le ministre de l’environnement, Miguel Ceara Hatton et le directeur exécutif de ProDominicana, Biviana Riveiro, où les deux parties ont décrit l’événement comme un moyen de placer la République dominicaine sur une voie de compétitivité extrêmement importante au niveau des services de l’État dominicain aux utilisateurs, investisseurs et gestionnaires.

« Nous sommes très heureux de formaliser le travail que nous effectuons depuis quelques mois, et dont l’objectif principal n’est pas seulement de générer de meilleurs processus et de simplifier les procédures, mais de fournir plus de transparence et d’efficacité dans toutes les procédures associées aux nouveaux projets d’investissement en République dominicaine », a déclaré Biviana Riveiro, directrice exécutive de ProDominicana.

De même, le directeur exécutif de ProDominicana a déclaré que cet accord aura un impact positif sur toutes les procédures liées aux permis, mais qu’en fin de compte, le plus grand impact sera reçu par les citoyens avec les opportunités générées par les investissements qui sont faits dans les différentes provinces.

Ceara Hatton a rappelé que la République dominicaine est confrontée au défi du changement climatique, une réalité qui nous affecte, étant l’un des pays les plus vulnérables du monde, situé parmi les 15 premiers pays et Haïti parmi les 5 premiers. Une situation qui, si des mesures ne sont pas prises, nous sera grandement affectée et bien que nous ne soyons pas responsables du réchauffement climatique, nous ne contribuons qu’à 0,008% des gaz à effet de serre, considérant une réalité très complexe à venir.

« Ce que nous avons signé fait partie d’une vision qui est Zéro bureaucratie, et cela s’est exprimé dans ce que représente l’investissement, aujourd’hui le budget d’investissement est à 30 % du PIB, cette donnée vient du dernier trimestre de 2020, au premier trimestre de 2022. Nous avons six trimestres avec un budget d’investissement de 30 %, c’est très élevé, cette situation se produit rarement », a déclaré le ministre.

À cet égard, le ministre Miguel Ceara a déclaré que la République dominicaine a traversé de nombreux moments difficiles en tant que pays et a réussi à survivre, avec une grande capacité de résilience, « nous sommes maintenant laissés avec ce défi de la croissance, le bien-être de la population, tout en maintenant la durabilité environnementale comme un axe transversal de toutes choses ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 19 =