Projets pour les femmes entrepreneurs à Pedernales

Le MICM présente des projets destinés aux femmes entrepreneurs de la zone frontalière et aux petits hôtels de Pedernales pour une production plus propre.

Les projets sont « Mise en œuvre du programme national pour l’entreprenariat féminin dans la zone frontalière » et « Mise en œuvre de processus de production plus propres dans les petits hôtels de Pedernales« .

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et des Mipymes (MICM) a présenté le résumé exécutif du projet « Mise en œuvre de processus de production plus propre dans les petits hôtels de Pedernales » exécuté par le MICM avec des fonds donnés par l’Agence andalouse de coopération internationale pour le développement (AACID), avec un investissement de 237 000 euros.

Le ministre Víctor -Ito- Bisonó Haza a expliqué que le projet de mise en œuvre de la production plus propre s’inscrit dans la stratégie de développement de Pedernales, afin de créer une offre hôtelière plus efficace, plus sûre et plus attractive.

« Grâce au don de 237 000 euros, plus de 80 MPME ont été formées à la production plus propre, à l’économie numérique, à la manipulation sûre des aliments, à la finance et à la normalisation des services ; et une quinzaine d’entreprises ont reçu une assistance technique dans la gestion des réseaux sociaux, des agences numériques et de la sécurité au travail », a déclaré Bisonó.

Il a indiqué que ces initiatives répondent aux priorités du gouvernement du président Luis Abinader : premièrement, soutenir les femmes dominicaines par le biais de politiques publiques axées sur l’égalité des sexes et ayant un impact transversal sur l’économie ; et deuxièmement, renforcer l’offre hôtelière en favorisant un développement économique durable et résilient.

Presentación de Proyectos Destinados a MujeresElle a expliqué que la mise en œuvre du projet d’entrepreneuriat féminin a eu un impact sur les MPME dirigées par des femmes résidant dans les provinces de Pedernales, Independencia, Elías Piña, Montecristi et Dajabón.

Le projet vise à renforcer l’esprit d’entreprise des femmes dans la contribution des MPME.

« Avec un budget de plus de 206 000 euros, 1 646 femmes ont été renforcées sur des thèmes de développement commercial tels que « la mentalité et la culture entrepreneuriale », « l’éducation financière », « les outils numériques », « la comptabilité et le coaching pour les femmes », et plus de 700 consultations commerciales ont été réalisées », a déclaré la responsable du MICM.

Il a ajouté que 710 consultations commerciales et une assistance technique ont été fournies à 13 femmes d’affaires et entrepreneurs, qui ont été aidés dans les bonnes pratiques agricoles, les pratiques de stockage, l’innovation dans le marketing, le service hôtelier et la manipulation sûre des aliments.

Après les composantes ci-dessus, les 20 entreprises qui ont terminé de manière satisfaisante leur participation, chaque bénéficiaire a reçu un don de RD$64,000 comme capital de départ pour renforcer leurs commerces et entreprises, avec l’achat d’intrants pour leurs entreprises.

Le ministre Bisonó a remercié la Pontificia Universidad Católica Madre y Maestra (PUCMM) et l’AACID de croire en la vision du développement économique des micro, petites et moyennes entreprises et de la partager.

L’activité s’est déroulée dans la salle présidentielle de l’hôtel Radisson, où a été présentée une vidéo de plusieurs MPME et entrepreneurs qui, procédant aux composantes de conseil et d’assistance technique aux 15 entreprises, ont été assistés dans la gestion des médias sociaux, les agences numériques et la sécurité au travail.

Le vice-ministre de la promotion des MPME, Jorge Morales Paulino, a déclaré que l’initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de développement, car elle contribue au développement du secteur touristique de Pedernales, ainsi qu’à l’adoption de pratiques de production plus propres et à la consommation de biens et de services générés dans le cadre d’une production durable.

Le projet mis en œuvre par le MICM vise à mettre en place une offre hôtelière plus efficace, plus sûre et plus attractive à destination des hôtels et restaurants de Pedernales, qui font partie des MPME.

Manuel Alba Cano, qui représentait Antonio Pérez Hernández y Torra, ambassadeur d’Espagne dans le pays, a déclaré que l’entrepreneuriat féminin découle de la nécessité de créer des capacités chez les femmes de la frontière pour la gestion de leurs entreprises et l’entrepreneuriat, et des plans d’affaires innovants qui font face à des difficultés.

« Il y a une formation d’environ deux mille personnes, mille sont des femmes du projet, et d’autres du mouvement touristique à Pedernales qui permet de nouvelles opportunités avec sa valeur et sa durabilité naturelle, mais en respectant le patrimoine, la communauté, donc, nous continuerons à soutenir d’autres projets dans le cadre de la fraternité entre l’Espagne et la République dominicaine », a-t-il souligné.

Outre le ministre Bisonó, ont participé à l’activité le vice-ministre Morales Paulino, Manuel Alba Cano, de l’ambassade d’Espagne, Carlos Peguero, vice-ministre de la Coopération internationale du ministère du Tourisme, Olaya Dotel, vice-ministre de l’Économie, et par connexion depuis l’Espagne, Eric Milló Rocher, secrétaire général de l’Action extérieure du ministère de la Présidence de la Junta de Andalucía, entre autres.

En savoir plus: ACTUALITÉS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × deux =