RD assume la présidence pro tempore du CCT

Mercredi, la République dominicaine a assumé la présidence pro tempore du Conseil centraméricain du tourisme (CCT), dans le but de continuer à progresser dans le renforcement des lignes directrices régionales établies par cet organisme et de parvenir à un plus grand développement de l’industrie touristique, qui a un grand impact sur les économies des pays membres du Système d’intégration centraméricain (SICA).

Le ministre du tourisme de la République dominicaine, David Collado, a reçu le 13 juin le drapeau du Système d’intégration de l’Amérique centrale (SICA), un acte symbolique qui marque la passation officielle de la présidence pro tempore du Conseil centraméricain du tourisme (CCT).

M. Collado remplace son homologue panaméen, Iván Eskildsen, qui a présenté un rapport sur ses réalisations au cours de son mandat et restera à ce poste pendant six mois.

C’est la troisième fois que la République dominicaine assume la présidence pro tempore du CST, à un moment où le pays a été reconnu par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) comme la première nation au monde à réussir la reprise du tourisme après la pandémie.

La cérémonie a eu lieu en présence de ses homologues du Costa Rica, William Rodríguez, du Nicaragua, Anasha Campbell, du Honduras, Yadira Esther Gómez Chavarria, et du Guatemala, Anayansy Rodríguez.

Etaient également présents Eddy Herrera du Belize et Carolina Cena du Salvador.

Ministro y Representantes del Turismo RDLe ministre David Collado a souligné l’importance de travailler ensemble pour le développement du tourisme, qui est devenu le moteur des économies. « Le moment est venu de tirer le meilleur parti du potentiel touristique de l’Amérique centrale et de la République dominicaine », a déclaré le ministre.

Il a souligné que les pays membres du SICA représentent plus de 60 millions de personnes, dans une économie importante de 364 milliards de dollars US, et exportent plus de 60 milliards de dollars US en dehors de la région, soit 1 000 dollars par habitant.

« Nous avons 18 sites du patrimoine mondial et près de 40 % de notre territoire est boisé. Nous avons tout ce que le nouveau touriste recherche : culture, durabilité, diversité et bon climat », a déclaré le ministre Collado.

Au cours des six prochains mois, l’agenda régional mis en œuvre par le Secrétariat pour l’intégration du tourisme en Amérique centrale (SITCA) et l’Agence centraméricaine de promotion du tourisme (CATA) sera poursuivi, avec l’engagement fidèle de continuer à renforcer les piliers qui soutiennent le SICA, tels que : Sécurité démocratique, changement climatique et gestion intégrée des risques, intégration sociale, intégration économique et renforcement de l’institutionnalité régionale.

De même, sous le slogan « Adapter l’intégration régionale aux nouveaux défis », et en accord avec les lignes stratégiques définies par le ministère des Affaires étrangères (MIREX), le ministère du Tourisme soutiendra des actions qui stimulent et facilitent le développement durable du tourisme en Amérique centrale, en partageant avec la région notre expérience réussie dans les domaines de la récupération responsable du tourisme post-covidien, de la promotion et du marketing touristiques et du système d’intelligence touristique.

En savoir plus: TOURISME

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 20 =